L'Allemagne reconnaît le génocide arménien

  • A
  • A
L'Allemagne reconnaît le génocide arménien
@ Le président allemand a profité d'un office religieux pour faire cette déclaration très attendue. TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Le président allemand a reconnu la notion de "génocide" arménien, mais aussi la "coreponsabilité" de son pays, alors allié de l'Empire ottoman, dans ce massacre survenu il y a un siècle. 

"Une coresponsabilité". L'Allemagne a reconnu jeudi soir pour la première fois le "génocide" arménien par la voix de son président Joachim Gauck, qui a souligné la "coresponsabilité" allemande dans ce crime."Nous devons également, nous Allemands, faire notre travail de mémoire", a-t-il déclaré, évoquant "une coresponsabilité, et même, potentiellement, une complicité dans le génocide des Arméniens", lors d'une cérémonie religieuse à Berlin, à la veille des commémorations officielles du centenaire des massacres perpétrés par les Turcs ottomans, qui ont fait 1,5 million de victimes entre 1915 et 1917.

L'Allemagne au courant en 1915. Et pour cause, l'Allemagne était l'alliée de l'Empire ottoman lors de la Première guerre mondiale. Les historiens et les journalistes se sont intéressés au rôle joué par Berlin à l'époque. Comme l'explique Arte, le journaliste Jürgen Gottschlich affirme que l'ambassadeur allemand auprès de l'Empire ottoman de l'époque savait que ses alliés planifiaient un génocide. Dès le 15 juin 2005, le Parlement allemand avait fait passer une motion commémorant "les victimes des violences, des meurtres et des expulsion parmi le peuple arménien, déplorant les actes du gouvernement Jeune Turc alors en place." 

>> LIRE AUSSI - La communauté internationale divisée sur la notion de "génocide" en Arménie

>> LIRE AUSSI - Le Pape François froisse Anakara sur le génocide arménien