L'Allemagne entretient la mémoire de la Shoah

  • A
  • A
L'Allemagne entretient la mémoire de la Shoah
@ Reuters
Partagez sur :

Enseigné à l'école, l'holocauste est également omniprésent dans les médias.

C’était le 27 janvier 1945. Le camp d’extermination nazi d’Auschwitz en Pologne était libéré par les alliés. Cette date marque aujourd'hui la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. En Allemagne, la mémoire de la Shoah est particulièrement entretenue, notamment dans les écoles.

Hitler, le 3e Reich et l’extermination des juifs d’Europe figurent à trois reprises au programme scolaire et ce, dès la primaire. A partir du collège-lycée, à côté du programme d’histoire, la transmission de la mémoire se fait aussi par l’étude de romans ou témoignages comme Le journal d’Anne Frank. Des voyages scolaires sont organisés même si la visite d’un camp de concentration n’est pas obligatoire en Allemagne. C’est à l’appréciation des professeurs en fonction de leur classe.

Un documentaire par jour à la télévision

Pourtant, selon un récent sondage, un jeune Allemand sur 5 parmi les 18-29 ans, n’associe rien du tout au mot Auschwitz. Une autre étude montre néanmoins que 90% des Allemands, toutes classes d’âge confondues, savent ce qu’est un camp d’extermination.

Et, pour relayer le rôle de l'école dans la transmission de cette mémoire, les médias sont là. Chaque jour, un documentaire sur la période est diffusé sur le bouquet de la télévision analogique. Un chercheur berlinois vient également de publier un livre affirmant qu'il n'a jamais été autant question d'Hitler même dans des registres inattendus : one man show, publicités étrangères, produits alimentaires...

Une version commentée de Mein Kampf en 2015

La publication des extraits de Mein Kampf, rédigé par le Führer lors d'un séjour en prison en 1924, a néanmoins été empêchée. Le Land de Bavière, qui détient les droits jusqu'en 2015, a stoppé la parution annoncée par l'éditeur anglais Peter McGee. Le livre théorisant l'idéologie national-socialiste n'est pas interdit mais seulement d'en tirer profit. Mein Kampf est d'ailleurs disponible dans les bibliothèques ou sur internet.

A l'approche de l’échéance de 2015, l’Allemagne a décidé de prendre les devants. Une version commentée de Mein Kampf est préparée pour mettre en perspective les propos d'Adolf Hitler et la solution finale.