L'Afrique inondée de faux médicaments

  • A
  • A
L'Afrique inondée de faux médicaments
L'opération menée en juillet dans 16 ports africains a permis de saisir 82 millions de médicaments contrefaits ou de contrebande.@ MAXPPP
Partagez sur :

82 millions de médicaments ont été saisis lors d’une vaste opération des douanes dans 16 ports.

Il aura suffit d’une semaine. Une opération douanière menée simultanément dans 16 ports africains a permis de saisir plus de 82 millions de médicaments illégaux, de contrebande ou contrefaits. Les faits remontent à la semaine du 11 au 20 juillet dernier, mais n’ont été rendus publics que jeudi par l’Organisation mondiale des douanes.

C’est dans les ports d’Angola, du Togo, du Cameroun et du Ghana qu’ont été réalisées les plus grosses saisies. En majorité, les cargaisons saisies provenaient d’Asie de l’Est et du Sud, et du Moyen-Orient, pour une valeur marchande totale estimée à 30,7 millions d’euros.

"Des vies sont en jeu"

Parmi les médicaments saisis, les autorités ont trouvé, pêle-mêle, des antibiotiques, des antipaludéens, des sirops antitussifs, des contraceptifs, des traitements contre la stérilité ou encore des antiparasitaires. "Ce sont des vies qui sont en jeu", insiste le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes, Kunio Mikuriya. En 1995, un faux vaccin contre la méningite a ainsi fait 2.500 morts au Niger, rappelle La Croix. Au Nigeria, c'est un sirop contre la toux, toxique, qui tué plusieurs dizaines de personnes en 2009.

Début octobre, Interpol avait mené une vaste opération coordonnant les services de police et de douanes de 100 pays, pendant une semaine. Résultat : 3,75 millions de doses de médicaments illégaux avaient été saisies à l’échelle mondiale, notamment des traitements anti-cancer et des médicaments pour maigrir.

>> Pour lire le communiqué dans son intégralité, cliquez ici