L’Afrique du Sud entre tristesse et célébration

  • A
  • A
L’Afrique du Sud entre tristesse et célébration
@ MAXPPP
Partagez sur :

VU DE LA-BAS - La mort de Nelson Mandela est accueillie avec tristesse et soulagement en Afrique du Sud.

L’INFO. Quand la nouvelle est tombée jeudi soir, la plupart des Sud-Africains dormaient déjà. C’est donc vendredi matin qu’ils ont appris la mort de Nelson Mandela à l’âge de 95 ans, une nouvelle accueillie avec des larmes, mais aussi des chants et des danses en forme de célébration pour honorer la mémoire et l’héritage de "Madiba".

Fleurs et rondes devant chez lui. Depuis le lever du soleil, une petite centaine de personnes se sont rassemblées devant la maison de Nelson Mandela, à Johannesburg, pour chanter et danser en son honneur. L’hymne national a été entonné et les personnes présentes se sont ensuite tenu la main pour former une ronde.

Une vidéo tournée pendant la nuit à Houghton, devant la maison de Mandela :

Des fleurs et des portraits de l’ancien président ont été déposés près de la maison. Devant ce mémorial improvisé, certains prient, d’autres pleurent.

Une femme prie au mémorial de Houghton.

Le correspondant du Guardian sur place rapporte les propos d’une femme qui est "sous le choc" et qui assure : "c’est un peu comme si on perdait quelqu’un de notre famille".

Soweto rend hommage à son héros. Dans le township de Soweto, haut lieu de la lutte contre l’apartheid, l’émotion est grande aussi. Devant le 8115 Vilkazi Street, l’ancienne maison des Mandela transformée en musée, des habitants rendent hommage au héros.

hommage à Mandela à Soweto, 460, REUTERS

Sur le site News24, un Sud-Africain raconte que Mandela était "plus qu’un héros" pour lui : "je suis un produit de ses rêves", écrit cet internaute.

Les drapeaux en berne. Tout le pays devrait marcher au ralenti vendredi. Au Cap et à Johannesburg, des routes vont être fermées. Les automobilistes roulent phares allumés pour marquer leur respect, écrit le site Eye Witness News. Sur les bâtiments officiels, les drapeaux sont en berne.

Les drapeaux en berne à la mairie du Cap.

Desmond Tutu, lui aussi figure de la lutte contre l’apartheid, prix Nobel de la Paix en 1984, a célébré une messe dans la cathédrale du Cap, remerciant "Dieu" pour le "cadeau" que fut Nelson Mandela. "Nous sommes soulagés que ses souffrances soient terminées, mais notre soulagement est noyé par notre chagrin", a lancé l’archevêque anglican.

Un extrait de la messe célébrée par Desmond Tutu (en anglais) :

Pour d’autres Sud-Africains, la mort de Nelson Mandela ne marque pas la fin de l’histoire, puisque le pays, qui fêtera en avril prochain son 20ème anniversaire en tant que démocratie, a encore beaucoup de travail à faire, même sans "Madiba".

sur le même sujet

ZOOM - Ce que vous ignorez encore sur Mandela

PORTRAIT - "Madiba", le bien aimé

TÉMOIGNAGE - Son ancien garde du corps raconte