L'aéroport JFK est une passoire

  • A
  • A
L'aéroport JFK est une passoire
n Américain a réussi à pénétrer par hasard dans l'un des aéroports les plus sécurisés du monde, JFK à New York.@ REUTERS
Partagez sur :

Un Américain a réussi à pénétrer par hasard dans l'un des aéroports les plus sécurisés du monde.

Ce n'était au départ qu'un pari idiot entre copains : qui a le jet-ski le plus rapide ? Mais la blague potache a tourné court. L'un des participants s'est retrouvé au poste de police après être entré par effraction - et par hasard - dans l'enceinte de l'aéroport new-yorkais JFK. Un incident, révélé par le New York Post, qui met en lumière les lacunes de l'établissement en matière de sécurité, malgré les investissements.

Un pari de potache qui tourne mal

Vendredi dernier, après quelques bières, un groupe d'amis décide de tester la puissance de leur jet-ski dans la baie de la Jamaïque, à New York. Mais l'engin de Daniel Casillo tombe en panne. Il appelle à l'aide, mais les autres sont déjà loin.

Lorsque le jet-ski commence à couler, Daniel décide de rejoindre la rive à la nage. Après avoir parcouru près de 5 kilomètres, il arrive enfin sur la terre ferme. Devant lui, se dresse une clôture de près de 2,50 mètres. Mais Daniel grimpe tout de même.

Pas repéré par le système de surveillance

Il vient de pénétrer dans l'enceinte de l'aéroport JFK de New York, l'un des plus sécurisés au monde. Daniel traverse ensuite pas moins de deux pistes d'atterrissage pour rejoindre l'aérogare. Malgré le gilet de sauvetage jaune fluo qu'il porte, il n'est repéré ni par les détecteurs de mouvements ni pas les caméras de surveillance - un équipement qui a coûté pas moins de 100 millions de dollars, soit 81,5 millions d'euros, rappelle USA Today.

C'est l'un des employés de la compagnie aérienne Delta, auprès de qui il s'est manifesté, qui prévient finalement la police. Daniel est aussitôt arrêté pour "intrusion criminelle".

Des rondes mises en place

L'autorité portuaire de New York et du New Jersey a de son côté ouvert une enquête. "Nous avons demandé un examen rapide de l'incident et une enquête complète pour déterminer comment le système de détection d'intrusion - qui dépasse déjà les recommandations fédérales - pourrait être amélioré", a-t-elle annoncé. Elle a par ailleurs immédiatement mis en place des rondes de surveillance, 24 heures sur 24, dans la baie et dans le périmètre de sécurité.

"On devrait plutôt lui offrir un bon dîner et une bouteille de champagne pour nous avoir montré nos fautes", a pour sa part fait remarquer à la chaîne ABC Nicholas Casale, un ancien policier new-yorkais et ex-directeur adjoint du contre-terrorisme de l'autorité des transports de New York. Daniel préférerait peut-être un nouveau jet-ski puisque malgré les recherches, le sien n'a pas été retrouvé.