Kouchner : la trêve en Syrie, un "leurre"

  • A
  • A
Kouchner : la trêve en Syrie, un "leurre"
@ Europe1
Partagez sur :

L'ex-ministre a toutefois estimé qu'il fallait profiter de ce calme pour négocier.

INTERVIEW E1 - Bernard Kouchner, ex-ministre des Affaires étrangères, a considéré vendredi sur Europe 1 que la trêve acceptée par le régime de Bachar al-Assad en Syrie est un "leurre".

"La trêve est un leurre. Mais ça peut avoir un sens. Il faut savoir s'en servir. Comment ? En essayant, en tentant, en insistant, en inventant le début des négociations politiques. Comment arrête-t-on une guerre ? Lorsque les protagonistes acceptent de se parler. La trêve ne va pas régler le problème. Mais si ça pouvait entraîner le camp de Bachar al-Assad vers des négociations avec les Russes, avec les Iraniens, ce serait une bonne chose", a-t-il assuré.

Elle peut permettre "d'accéder aux civils, ceux qui sont reliés à la Turquie. Mais ceux qui seront dans des poches, ce sera plus difficile", a déploré l'ancien ministre des Affaires étrangères.