Kim Jong-Un n'est pas si sexy...

  • A
  • A
Kim Jong-Un n'est pas si sexy...
Non, Kim Jong-Un n'a pas été élu homme le plus sexy de l'année : il s'agissait d'un canular diffusé par un site satirique américain.@ Reuters
Partagez sur :

C'est pourtant ce qu'affirme le journal officiel chinois, victime du canular d'un site américain.

La nouvelle était un peu grosse pour être vraie. Le Quotidien du Peuple, le journal du Parti communiste en Chine, a annoncé mardi à ses lecteurs que Kim Jong-Un, le leader nord-coréen, avait été lu "homme vivant le plus sexy" de 2012 par un site américain. Sauf que le site en question, The Onion, est un site satirique et que son classement n’était qu’une vaste blague.

kim jong-un sexy Quotidien du peuple

© CAPTURE D'ECRAN PEOPLE'S DAILY ONLINE

"Avec son visage rond à la beauté ravageuse, son charme de minet et sa constitution robuste, la coqueluche de Pyongyang est le rêve de toutes les femmes", affirmait The Onion. Des propos cités mot pour mot par le site du Quotidien du Peuple, avec un diaporama de 55 photos montrant celui qui  dirige la Corée du Nord depuis un peu moins d’un an dans diverses poses, mais toujours sous son meilleur jour : à cheval, en pleine visite d’usine ou avec son épouse.

>> A lire aussi : Les dessous des photos de Kim Jong-Un

"Indéniablement mignon et chou"

"Sous des dehors d’homme fort qui cachent son côté indéniablement mignon et chou, Kim a fait chavirer le cœur des membres de la rédaction avec son parfait sens de la mode, sa coiffure chic et, bien sûr, son sourire légendaire", poursuivait The Onion, pour qui Kim Jong-un a "la rare capacité d’être à la fois complètement adorable et complètement macho".

The onion canular kim jong-un

© CAPTURE D'ECRAN THE ONION

La liste des récipiendaires précédents de ce prix bidon aurait pourtant pu mettre la puce à l’oreille du Quotidien du Peuple : en 2011, il aurait été attribué au dirigeant syrien Bachar al-Assad et en 2010 à Bernie Madoff, l'escroc responsable de la plus grosse fraude financière de l'histoire. Les petits plaisantins de The Onion ne manquent d’ailleurs pas de souligner que le canular a été repris par le journal chinois, avec ce commentaire ironique : "un reportage exemplaire, camarades".

Pas une première

Ce n’est pas la première fois que des médias se font piéger par ce célèbre site satirique, souligne The Daily Telegraph. En 2002, le Beijing Evening News, un tabloïd de la capitale chinoise, avait pris pour argent comptant un canular selon lequel le Congrès américain était à la recherche de nouveaux locaux et pourrait quitter Washington.

Les médias officiels iraniens ont eux aussi fait les frais des blagueurs de The Onion, en reprenant fin septembre un faux sondage plaçant Mahmoud Ahmadinejad en tête devant Barack Obama dans les intentions de vote des Américains blancs vivant dans des zones rurales.