Les islamistes somaliens shebab "se sont félicités" dimanche de la mort du ministre kényan de la Sécurité intérieure George Saitoti, décédé dans un accident d'hélicoptère, sans jamais suggérer qu'ils puissent en être à l'origine.

Le mouvement shebab "se félicite de la mort du ministre diabolique sous l'autorité duquel des milliers de musulmans ont souffert à la fois en Somalie et au Kenya", dans une série de messages postés sur leur compte officiel twitter.

Les islamistes ne revendiquent cependant à aucun moment une responsabilité directe dans l'accident d'hélicoptère, dont les causes restent à établir par l'enquête policière kényane.