Kazakhstan : un mort dans l'incendie survenu après le lancement du Progress vers l'ISS

  • A
  • A
Kazakhstan : un mort dans l'incendie survenu après le lancement du Progress vers l'ISS
Un autre homme a été blessé et hospitalisé. Image d'illustration d'un vaisseau Soyouz. @ JODY AMIET / AFP
Partagez sur :

 L'un des employés de la société chargée de ramasser les parties de la fusée retombées a été tué dans un incendie provoqué par de mauvaises conditions météos.

Un homme a été tué et un autre blessé dans un incendie provoqué dans les steppes du Kazakhstan par la chute de débris après le lancement d'un vaisseau cargo vers la Station spatiale internationale (ISS), ont annoncé jeudi les autorités kazakhes.

Conditions météorologiques difficiles. L'incendie s'est déclaré vers 15h25 mercredi (heure française) après que les étages de la fusée Soyouz sont tombés dans une zone non habitée à 40 km de la ville kazakhe de Jezkazgan, a indiqué un porte-parole du ministère des Situations d'urgence, Rousslan Imankoulov. Le vaisseau cargo Progress avait décollé mercredi du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour ravitailler la Station spatiale internationale. "Des conditions météorologiques difficiles - la chaleur atteignant 34 degrés Celsius et des rafales de vent allant jusqu'à 15 mètres par seconde - ont provoqué un incendie", a expliqué de son côté l'Agence spatiale russe Roskosmos dans un communiqué.

Son camion a pris feu. Le feu s'est étendu sur 15 kilomètres avant d'être maîtrisé vers 23h00 mercredi, selon Rousslan Imankoulov. L'un des employés de la société russe NPO Machinostroïenia, chargée de ramasser les parties de la fusée retombées, a été tué dans l'incendie, a-t-il précisé. Selon Roskosmos, son camion a pris feu suite à une "très forte rafale de vent" qui a contribué à propager l'incendie.

Un autre employé hospitalisé. Un autre employé de la même société a été blessé et hospitalisé, a ajouté Rousslan Imankoulov. Lancé mercredi à 11h20, le vaisseau cargo Progress transporte une cargaison pesant environ 2,5 tonnes, contenant notamment du carburant, de l'eau, du gaz comprimé, ainsi que des équipements pour des expériences scientifiques sur l'ISS. Il doit s'amarrer à la Station spatiale internationale vendredi à 13h42. Les vaisseaux russes Soyouz sont le seul moyen de ravitailler l'ISS, mais aussi d'acheminer et rapatrier les équipages de la station orbitale, depuis l'arrêt des navettes spatiales américaines.