Kate, William et des millions d'internautes

  • A
  • A
Kate, William et des millions d'internautes
@ DR/MAXPPP
Partagez sur :

A 3 semaines du D-Day, le web regorge de sites consacrés au mariage du prince William et Kate.

J-3 semaines avant le "mariage du siècle". Les bookmakers sont pris d'assaut pour des paris sur le créateur de la robe de la future mariée ou la couleur du chapeau de la grand-mère du marié... Le monde entier a les yeux rivés sur la Grand-Bretagne où les préparatifs du mariage du Prince William et de Kate Middleton battent le plein. Si vous n'êtes pas invité à la noce, Europe1.fr vous dit où trouver toutes les dernières informations sur internet.

Le site officiel

Comme tous les jeunes couples branchés, William et Kate ont leur propre site web consacré à leur mariage. A un détail près : le site n'est pas géré par les futurs époux mais par Buckingham Palace. Tous les détails de la journée du 29 avril sont passés en revue : de la cérémonie à l'abbaye de Westminster à la réception au palais royal.

Les médias anglophones

Les Britanniques attendaient ce mariage depuis des années. Depuis le décès de Lady Di, la mère de William, ils leur manquait une princesse. Les médias anglais se passionnent donc pour ce conte de fée entre un prince et une roturière. De la très sérieuse BBC au plus people Sun, en passant par The Guardian et The Telegraph, tous ont créé des pages spéciales sur leurs sites web et s'apprêtent à couvrir en direct pendant plusieurs jours les festivités.

Vous êtes invités et vous ne savez pas comment vous adresser à la Reine ou quel dress-code adopter ? Pas de panique, la BBC vous rappelle les règles élémentaires de l'étiquette. Vous retrouverez également sur son site le détail du trajet du cortège.

Les Américains ne sont pas en reste avec une couverture de l'événement exceptionnelle : la chaîne NBC va ainsi envoyer 300 personnes pour relayer la journée. Sur le web, de CNN à NBC, les chaînes ont elles aussi leurs pages spéciales. CNN a même lancé un concours de chapeaux pour choisir ceux qui auraient été dignes de figurer dans le cortège officiel.

Et même le Canadien Globe and Mail n'a pas échappé à sa page "Royal Wedding".

Et en France ?

La ferveur populaire est un peu moins marquée de ce côté-ci de la Manche. Pour l'occasion, Paris Match a rassemblé tous ses articles sur le sujet dans une page spéciale et a créé Oh My God, un blog décalé dédié au mariage princier.

Les sites de fans

Prenez les mots "wedding", "william", "kate", "royal" et "2011", secouez bien fort et vous obtenez une multitude d'adresses de sites web, plus ou moins sérieux, consacrés au mariage. Du très kitsch theroyalwedding.net au plus sobre williamkate.com, tous ces sites ne font qu'au mieux reprendre les informations dévoilées dans la presse traditionnelle. Bien souvent, ils tentent aussi de tirer profit de la ferveur en vendant des souvenirs à l'effigie du couple.

Les applications mobiles

Pour les inconditionnel(le)s du mariage de l'année, quelques applications mobiles permettent d'avoir tous les détails et les dernières nouvelles dans sa poche. Le groupe 2 For Life Media a développé une application pour iPad. Royal Wedding 2011, en anglais seulement, propose, outre un magasin en ligne de produits dérivés, la liste des meilleurs endroits pour assister au mariage, un rappel des règles protocolaires ou encore la playlist musicale probable du mariage.

Enfin pour ceux qui n'en peuvent déjà plus d'entendre parler de William et Kate et de leur "mariage de l'année", voire "du siècle", le Telegraph vous donne ses conseils : "partez très loin", "dans un endroit reculé", "coupez vous du monde", et en dernier recours "regardez de la peinture sécher"...