Kate : des photos jugées "vulgaires"

  • A
  • A
Kate : des photos jugées "vulgaires"
@ Montage Europe1.fr
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - Les médias britanniques font le lien avec les paparazzis qui traquaient Diana.

La virée princière dans un château en plein coeur du Lubéron début septembre a mal fini pour Kate et William. Le très sage couple s'est fait "mitrailler" au téléobjectif, des photos qui se sont ensuite retrouvées dans le magazine Closer.

Si la famille royale a fait part de sa "colère", de sa "tristesse" et de sa "profonde déception", elle a surtout estimé qu'une "ligne rouge a été franchie". Elle a aussi déploré ce genre de méthode, qui "nous ramenent quinze ans en arrière", avec la traque permanente de Lady Diana, la mère de William, par les paparazzis. Voilà pour la famille royale, mais qu'en est-il des médias britanniques ?

Kate, femme voilée. La parution de Closer cette semaine tombe pile pendant le déplacement de Kate et William en Malaisie, où ils ont visité une mosquée. L'occasion était trop belle. Parlant de l'affaire des photos topless de la duchesse de Cambridge, tous les médias outre-Manche la représente avec sa robe longue, ses manches longues et un voile sur la tête. A croire que The Sun, The Times, The Telegraph et le Mirror se sont passés le mot.

Conserver l'image lisse du couple. Les sites Internet des grands quotidiens anglais n'ont pas suivi ce sillon polémiste qui leur aurait garanti une envolée des ventes. La consigne de la famille royale semble cette fois avoir été respectée. Même The Sun, seul quotidien à avoir diffusé les photos du prince Harry, nu à Las Vegas, il y a trois semaines, a renoncé à la diffusion des photos. Mieux, le site publie, en agrément de l'article, trois photos qui montrent la duchesse à son avantage et souriante, comme le Mirror qui publie un portfolio de la duchesse. The Independant considère que "la duchesse de Cambridge est une victime particulièrement sympathique d'une presse intrusive", et juge par ailleurs ces photos "vulgaires".

Les photos, quelles photos ? Peu de sites internet britanniques montrent une capture de la Une de Closer. Et quand ils le font, c'est évidemment sans la photo de la duchesse seins nus, un morceau tout simplement noirci ou effacé, comme le montrent ces captures.

closer bandeau

© Montage E1

Comment éviter ce genre d'épisode ?The Telegraph a posé la question à une spécialiste des familles royales. "Aujourd'hui, Kate ne peut plus aller faire du shopping dans un magasin d'une rue huppée, même si elle y était habituée avant", explique au quotidien Kate Williams, qui constate que les princesses doivent être plus vigilantes que les princes. "Toute princesse royale est tellement plus la cible d'attention qu'un prince royal. C'était le problème de Diana, c'est celui de Kate et ce sera celui de celle avec qui Harry se mariera", conclut-elle.

Le précédent Harry... "La publication des photos est susceptible de provoquer une violente tempête dans le sillage des photos nues de Prince Harry à Las Vegas", estime The Sun. C'est également l'avis du Daily Mail, qui estime que les photos nues de Kate "sont presque arrivées à mi-chemin de la tournée triomphale au nom de la Reine pour célébrer son jubilé de diamant".

Et surtout celui de Diana. "L'affaire Kate" a permis aux tabloïds de ressortir le dossier Diana. The Independant assimile ces photos "aux pires excès des paparazzis depuis Diana", reprenant les arguments du palais royal. Le Daily Mail s'attarde lui surtout sur la similitude entre la princesse et la duchesse lors de leur visite dans une mosquée, photo comparative à l'appui. Kate semble jouir aujourd'hui de la même bienveillance de la part de la presse britannique que Diana vingt ans plus tôt.

comparatif kate diana

© Capture Dailymail.co.uk