Karl Rove : la gestion des réseaux sociaux "sera sûrement difficile" pour Trump

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'ancien conseiller de Georges W. Bush voit en Trump un homme d'affaires accompli et un homme de médias sociaux qui devra prendre une carrure présidentielle. Il préconise de lui laisser le temps de faire ses preuves.

De 2000 à 2007, il a été le principal conseiller George W. Bush à la Maison-Blanche. Karl Rove était l'invité de Thomas Sotto sur Europe 1, jeudi, à la veille de la remise des clés du bureau ovale à Donald Trump.

"J'attends de voir". Pour ce Républicain, voir le milliardaire comme nouveau président des Etats-Unis est appréciable, sans euphorie. "Les gens voulaient du changement et Clinton représentait le statu quo. Beaucoup de Républicains, même s'il étaient tièdes à propos de Trump sont contents qu'Hillary ne soit pas là. Il peut gagner leur confiance par la qualité de son leadership. Comme beaucoup d’Américains, j'attends de voir s'il répond à ses promesses."

Sa gestion des réseaux, un "test important". Karl Rove propose de "laisser un peu de temps" à un Donald Trump impulsif et déjà très impopulaire. "Les choix de ses équipes ont été super. Pendant les auditions de confirmation, beaucoup étaient surpris par ces candidats de la Défense et de la CIA qui étaient très ouverts sur la menace que constitue la Russie et l'utilité de l'OTAN. Comme tout président américain, il faut qu'il ait la chance de faire ses preuves." L'ancien conseiller se montre néanmoins déjà critique vis-à-vis de la faculté de Trump de tweeter plus vite que son ombre. "Ce qui peut être acceptable pendant une campagne devient inacceptable chez un président. Ce sera sûrement un des sujets les plus difficiles. Il a l'habitude de travailler dans les médias sociaux. Meryl Streep fait un discours et il riposte. Ce sera un test important dans les semaines à venir pour adopter une stature plus présidentielle."

"Il peut réussir sur la scène mondiale". L"'ancien conseiller accorde néanmoins du crédit au nouveau président. "C'est un homme d'affaires qui a réussi", ce qui est pour Karl Rove l'illustration de la possible réussite de Donald Trump à dialoguer avec les dirigeants mondiaux. "S'il apporte à la scène internationale les mêmes talents, il sera efficace et performant. S'il utilise les talents qu'il a eu dans les affaires pour s'entourer de gens qui sont forts et qui ont la capacité de travailler vers un objectif commun, il peut réussir sur la scène mondiale."