Juppé : "pas de sortie du nucléaire"

  • A
  • A
Juppé : "pas de sortie du nucléaire"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Alain Juppé a indiqué sur Europe 1 que le risque est élevé au Japon mais refuse un référendum.

La situation dans la centrale nucléaire japonaise de Fukushima ne s'améliore pas et devient préoccupante. Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a indiqué mardi sur Europe 1 que "le risque est extrêmement élevé". Pour autant, alors que le débat sur une éventuelle sortie du nucléaire en France surgit, le ministre a écarté cette éventualité.

"Le risque est extrêmement élevé"

"La situation est extrêmement grave" au Japon, a dit Alain Juppé, qui a rencontré lundi soir à Paris son homologue japonais lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G8. "Il nous a donné toutes les informations dont il dispose et le risque est extrêmement élevé", a précisé Alain Juppé.

En France, le débat sur la sortie du nucléaire agite l'opposition qui demande un débat et même un référendum pour les Verts. Pour Alain Juppé, si un débat sur la sûreté nucléaire est nécessaire, "je ne suis pas sûr qu'un référendum fasse avancer les choses", a-t-il nuancé.

"On ne peut pas se passer du nucléaire"

Le ministre des Affaires étrangères a ainsi expliqué que la France n'abandonnerait pas complètement l'énergie nucléaire dans les années à venir. "Dire aux Français qu'on va sortir du nucléaire, c'est leur mentir. Il faut faire monter en puissance les énergies renouvelables et c'est ce que nous faisons. Mais tout ce programme d'énergies renouvelables, ça sera au maximum 20% de nos besoins dans les années qui viennent. Donc, on ne peut pas se passer du nucléaire pendant les prochaines décennies", a expliqué Alain Juppé.