Julian Assange sera-t-il extradé ?

  • A
  • A
Julian Assange sera-t-il extradé ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Le procès du créateur de WikiLeaks, menacé d'extradition, s'est ouvert lundi.

Julian Assange comparaît depuis lundi matin devant la justice britannique, qui doit se prononcer sur son extradition en Suède. Les autorités suédoises veulent interroger le fondateur de WikiLeaks dans le cadre d’une enquête pour agression sexuelle et viol présumés.

Deux femmes avaient porté plainte. Dans des documents confidentiels de la police publiés sur Internet, l’une des plaignantes raconte en détails un rapport sexuel initié selon elle par Julian Assange, qui aurait refusé de mettre un préservatif, alors qu’elle dormait. En liberté surveillée depuis le 16 décembre, l’Australien de 39 ans a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, parlant d’une campagne de dénigrement destinée à le faire taire.

Julian Assange risquerait la mort

Les avocats de Julian Assange redoutent l’extradition de leur client vers la Suède. D'après eux, cela serait un premier pas vers un envoi aux Etats-Unis, où il pourrait, selon eux, être condamné à mort. Autre argument des avocats, le fondateur de WikiLeaks risquerait de ne pas être jugé équitablement, les procès pour viol étant jugés à huis clos en Suède. Dès le début de l'audience, la défense a ainsi demandé au juge Howard Riddle de refuser d'extrader Julian Assange vers le pays scandinave.

Pour le moment, la justice fédérale américaine n’en est pourtant qu’au stade de l’enquête. Elle n’a pas officiellement inculpé le fondateur de WikiLeaks celui qui avait publié des télégrammes confidentiels américains, ainsi que des rapports de l’armée sur les guerres en Afghanistan et en Irak.

Appel à l'Australie

Julian Assange avait demandé début février au Premier ministre australien Julia Gillard de "prendre activement des mesures" pour son rapatriement, et de "protéger" WikiLeaks. "Elle devrait contacter l'ambassade des Etats-Unis pour leur dire d'arrêter", a-t-il estimé.

Le parquet britannique considère, de son côté, que rien ne laisse supposer que Julia Assange serait remis aux Etats-Unis. D'après les représentants du ministère public, la justice suédoise n'a pas encore décidé si elle comptait poursuivre l'Australien.

La décision du juge britannique ne sera probablement pas décisive. Julian Assange dispose en effet de multiples possibilités de recours. Son éventuelle extradition pourrait n’intervenir que dans plusieurs mois.