Journée sanglante à Gaza : dans les hôpitaux, "c'était apocalyptique"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Près de 60 Palestiniens ont été tués lundi à la frontière de la bande de Gaza, et plus de 2.400 ont été blessés. Au lendemain de ces heurts meurtriers, la situation dans les hôpitaux est toujours dramatique.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Pour certains, la journée de mardi marque le temps du deuil, au lendemain des heurts qui ont ensanglanté la bande de Gaza. Pour d'autres, le degré d'urgence n'a pas baissé. Guislain Defurne est le chef du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Gaza. "Le nombre de blessés qui sont arrivés aujourd'hui à Al-Shifa Hospital, dans lequel nos équipes sont déployées, aurait renversé n'importe quel système de santé dans le monde", déplore-t-il au micro d'Europe 1.

Des scènes "incroyables". Guislain Defurne décrit une situation où il faut parer au plus pressé. "Les hôpitaux ont utilisé tous les lits à leur disposition pour ne gérer que les cas critiques", indique-t-il. Lundi, près de 60 Palestiniens ont été tués, et plus de 2.400 ont été blessés. Autant de victimes qui ont transité par les hôpitaux du secteur. "C'était apocalyptique. Gaza est habitué à recevoir beaucoup de blessés dans ses hôpitaux, mais hier, les scènes étaient tout simplement incroyables", témoigne le chef du CICR. "Dans son histoire, Al-Shifa n'avait jamais vu arriver un aussi grand nombre de blessés critiques à Gaza."


"Les médecins n'en peuvent plus". Mardi, des centaines de blessés palestiniens ont toujours besoin d'être opérés. On ne compte plus les fractures et les artères sectionnées. Or, les salles d'opération sont déjà pleines. Dans la cour de l'hôpital, la jeunesse gazaouie claudique en béquilles ou grimace de douleur dans les salles d'attente. "Les médecins n'en peuvent plus", lâche Guislain Defurne.

Les équipes soignantes craignent de nouvelles violences mardi après-midi, jour où les Palestiniens commémorent la "Nakba", soit le déplacement de centaines de milliers d'entre eux lors de la création de l'Etat d'Israël.