Journalistes tués : sept policiers français au Mali

  • A
  • A
Journalistes tués : sept policiers français au Mali
@ REUTERS
Partagez sur :

ENQUÊTE - Une équipe d’enquêteurs français est arrivée lundi au Mali pour faire la lumière sur la mort de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

L’INFO. Ils sont arrivés lundi soir au Mali. Des enquêteurs français se sont rendus à Bamako après l’assassinat samedi des deux journalistes de RFI. Leur rôle ? Faire tout la lumière sur les circonstances de ce crime et découvrir l’identité des assassins. Les policiers français devraient rejoindre Kidal, dans le nord-est du pays, dans la journée, pour cette mission qui devrait durer huit à dix jours.

Une enquête ouverte par le parquet de Paris. Samedi, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "enlèvement suivis de mort en relation avec une entreprise terroriste". L’enquête a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et à la sous-direction anti-terroriste (Sdat). Les policiers français ont quitté Paris lundi.

kidal

© CC

Sept policiers sur place. Selon les informations d’Europe 1, l’équipe envoyée au Mali est composée de sept policiers. Trois fonctionnaires de la DCRI seront chargés du contact avec les militaires français et maliens. Deux membres de la Sdat vont de leur côté réinterroger les témoins de l’enlèvement et participer à l’audition des suspects arrêtés ces dernières heures. Deux experts de la police technique et scientifique ont quant à eux apporté dans leurs bagages plusieurs valises de matériel, avec tout le nécessaire pour quadriller la scène de crime et relever des empreintes.

Un 4x4 déterminant pour l’enquête. Les enquêteurs vont notamment se pencher sur le 4x4 utilisé par les ravisseurs. Le véhicule a été retrouvé à quelques dizaines de mètres des corps de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Il était soigneusement fermé à clé et ne comportait aucun impact de balle. Ce 4x4, élément essentiel de l’enquête, a été placé en lieu sûr, dans un endroit tenu secret. Les rebelles touaregs du MNLA n’ont pas pu le voir, à leur grand regret, car ils pensent pouvoir identifier son propriétaire.

sur le même sujet

L'INFO - Les corps sont arrivés en France" url_id="244243">L'INFO - Les corps sont arrivés en France

INTERVIEW - " url_id="244259">INTERVIEW - "Une action résolue à continuer au Mali"

L'ESSENTIEL - Des opérations pour retrouver les assassins" url_id="244235">L'ESSENTIEL - Des opérations pour retrouver les assassins

ZOOM - Qui sont les ravisseurs ?" url_id="243991">ZOOM - Qui sont les ravisseurs ?