Jour de primaires aux Etats-Unis, Trump et Clinton favoris

  • A
  • A
Jour de primaires aux Etats-Unis, Trump et Clinton favoris
@ FREDERIC J. BROWN / AFP
Partagez sur :

Côté républicains, le ton se durcit afin de contrer l'ascension de Donald Trump vers l'investiture. 

Mardi est jour de primaires aux Etats-Unis : les électeurs de quatre Etats sont appelés aux urnes pour valider ou freiner l'hégémonie de Donald Trump côté républicain. La démocrate Hillary Clinton, elle, s'attend à accroître son avance sur Bernie Sanders.

Trump fait la course en tête mais... La situation évolue vite dans la course des primaires républicaines. Chaque semaine, jusqu'à présent, a vu se renforcer l'avance de Donald Trump, 69 ans, qui, avec 12 victoires sur 20, a obtenu à ce jour le plus de délégués, dans des régions aussi différentes que le nord-est ou le sud du pays. Mais derrière lui, le sénateur du Texas Ted Cruz, 45 ans, champion de la droite religieuse, s'est montré compétitif au Texas et dans les Etats voisins. Le camp anti-Trump, qui le considérait comme trop intransigeant pour fédérer le parti, hésite à le soutenir au détriment du sénateur de Floride Marco Rubio, 44 ans, abonné aux troisièmes places, et qui joue sa survie en Floride la semaine prochaine.

Dépeint comme un charlatan par son propre camp.La cavalerie est enfin arrivée sous la forme de spots électoraux dépeignant Donald Trump comme un charlatan, une campagne publicitaire financée par des républicains consternés qu'un homme qui autrefois flirtait avec le parti démocrate puisse porter les couleurs conservatrices à la présidentielle de novembre. L'un d'eux, diffusé en Floride, compile des grossièretés proférées par Donald Trump au cours de la campagne. D'autres publicités, créées par l'organisation Club for Growth, cible les républicains de l'Illinois. "Il nous prend vraiment pour des crétins", déclare le narrateur.

L'Illinois, la Floride et d'autres Etats voteront le 15 mars lors d'un nouveau "super mardi".