John Yettaw a quitté Bangkok pour les Etats-Unis

  • A
  • A
John Yettaw a quitté Bangkok pour les Etats-Unis
Partagez sur :

L'Américain John Yettaw, emprisonné pendant trois mois en Birmanie et expulsé dimanche vers la Thaïlande, a quitté Bangkok tôt mercredi matin.

L'Américain John Yettaw, condamné pour avoir nagé jusqu'au domicile d'Aung San Suu Kyi et à l'origine de la condamnation de celle-ci, a quitté la Thaïlande à bord d'un avion de ligne pour rejoindre les Etats-Unis. Il avait été expulsé dimanche de Birmanie à l'occasion de la visite du sénateur américain Jim Webb. A son arrivée à Bangkok, il avait été hospitalisé après un nouvel incident médical.

16-08-webb_reuters_Ho-New-diaporama

John Yettaw est au centre du procès d'Aung San Suu Kyi. Jim Web avait d'ailleurs tenu des propos peu amènes à son égard. "J'ai été très clair (avec les généraux) et je le suis avec vous aujourd'hui: ce que (M. Yettaw) a fait est regrettable (...) je pense que cela a causé du tort", avait déclaré le sénateur démocrate.

A l'issue de sa visite, Jim Webb avait déclaré avoir transmis trois requêtes aux généraux birmans: la libération de John Yettaw, une rencontre avec Mme Suu Kyi et la possibilité pour cette dernière, assignée à résidence, de participer aux élections de 2010. Deux d'entre elles ont donc été satisfaites.

Le sénateur américain a en effet rencontré samedi l'opposante Aung San Suu Kyi. Un rendez-vous qu'avait sollicité le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors de sa visite en juillet en Birmanie mais qui avait été refusé par la junte. Jim Webb est ainsi le premier responsable étranger à voir l'opposante birmane condamnée à 18 mois d'assignation à résidence mardi dernier et qui a déjà été privée de liberté pendant 14 des 20 dernières années.

Le sénateur américain a également rencontré samedi le généralissime Than Shwe. Cette rencontre intervient alors que les généraux birmans restent sous le feu des critiques internationales pour avoir fait condamner Aung San Suu Kyi.