John Edwards, figure démocrate dans la tourmente

  • A
  • A
John Edwards, figure démocrate dans la tourmente
@ REUTERS
Partagez sur :

Son procès s'ouvre lundi. Il est accusé d'avoir détourné un million de dollars pour entretenir sa maîtresse.

En 2007, il avait été élu "Père de l'année" par une association. Ironie du sort, John Edwards, l'ancien candidat démocrate à la Maison Blanche, comparaît à partir de lundi pour avoir détourné des fonds de campagne en 2008 afin d'entretenir une maîtresse et le fils né de leur histoire.

Six chefs d'accusation

Le tribunal fédéral de Caroline du Nord examinera pendant environ six semaines le cas de l'ancien colistier de John Kerry, le candidat démocrate à la Maison Blanche en 2004, puis candidat lui-même à l'investiture démocrate en 2008.

John Edwards est poursuivi pour six chefs d'accusation dont complot, malversations et fausses déclarations pour avoir utilisé des fonds de campagne afin de couvrir sa liaison. Il encourt jusqu'à cinq ans de prison pour chacun des chefs d'accusation.

Le témoignage-clé d'un ex-collaborateur

L'accusation s'appuie principalement sur le témoignage d'un ancien collaborateur de John Edwards, Andrew Young, qui avait dans un premier temps affirmé être le père de l'enfant afin que ce dernier puisse poursuivre sa campagne pour la primaire démocrate en vue de la présidentielle de 2008, face à Barack Obama et Hillary Clinton.

L'argent émanait de deux riches donateurs, Fred Baron, mort en 2008, et Rachel "Bunny" Mellon, âgée de 101 ans, qui avaient versé près d'un million de dollars au candidat à la primaire démocrate.

Il plaide non-coupable

John Edwards a dû quitter la vie politique après la révélation de son aventure extra-conjugale en août 2008. Il nie avoir violé la loi et plaide non-coupable dans ce procès.

Sa vie privée a aussi été fortement bouleversée par cette affaire. Son épouse, Elizabeth Edwards, une figure de la gauche américaine, s'était séparée de lui en 2010 lorsqu'il avait reconnu être le père de la fille de Rielle Hunter, en janvier 2010. Elle s'est éteinte d'un cancer quelques mois plus tard.