JMJ : le pape donne rendez-vous à Cracovie en Pologne

  • A
  • A
JMJ : le pape donne rendez-vous à Cracovie en Pologne
Le pape François a célébré dimanche la messe de clôture des JMJ de Rio devant une foule immense réunie sur la plage de Copacabana.@ Reuters
Partagez sur :

Le pape a choisi la ville dont Jean-Paul II était archevêque pour le prochain rassemblement des catholiques.

L'INFO. C'est un choix symbolique pour rendre hommage à Jean Paul II. Le ville polonaise de Cracovie, où l'ancien pape était archevêque, accueillera les prochaines JMJ en 2016, a annoncé dimanche l'actuel souverain pontife François à Rio de Janeiro. "Chers jeunes, pour les prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, nous nous donnons rendez-vous en 2016, à Cracovie, en Pologne", a annoncé François à l'issue de la messe de clôture des 28e JMJ de Rio.

jean paul 2 930

© Reuters

Pourquoi Cracovie ? Immensément populaire, fondateur des JMJ, le pape Jean Paul II, qui sera proclamé saint par François à la fin de l'année, avait présidé en août 1991 les JMJ au sanctuaire de Czestochowa, où est vénérée la Vierge noire tant aimée des Polonais. Ville typique d'Europe centrale, cité de grande culture, Cracovie est aussi la ville européenne la plus proche d'Auschwitz, le plus grand camp d'extermination nazi. L'Eglise polonaise reste également une des plus vivantes du continent européen.



Les déçus. La déception devrait être forte chez certains Africains, dont les pays n'ont jamais accueilli de JMJ, même s'ils ne se faisaient pas d'illusion. Les questions de logistique et de sécurité rendent très difficiles des candidatures de métropoles africaines, à part peut-être du Cap et de Johannesbourg.

3 millions de personnes à Copacabana. Auparavant, le pape a célébré la messe de clôture devant trois millions de fidèles massés sur la plage de Copacabana. Sous les yeux de la présidente du Brésil Dilma Rousseff, la présidente argentine Cristina Kirchner et le président bolivien Evo Morales.

roussef kirchner morales 930

© Reuters

Le pape a demandé aux jeunes catholiques d'annoncer "sans peur" leur foi aux "frontières" du monde sans faire de différences, en leur assurant que "l'Evangile est pour tous" et pas seulement pour "les plus accueillants". François a martelé : "Il n'y a pas de frontières, pas de limites : Jésus nous envoie à tous. Il n'est pas seulement pour ceux qui semblent plus proches, plus réceptifs, plus accueillants".

pape rio bresil 930

Pendant la messe, des pèlerins ont déployé une grande banderole avec la photo du pape François. Preuve qu'à 76 ans, son énergie, sa chaleur et son franc parler ont séduit les pèlerins des JMJ. "Ces jours-ci, à Rio, vous avez pu faire la belle expérience de rencontrer Jésus ensemble. L'expérience de cette rencontre ne peut rester renfermée dans votre vie ou dans le petit groupe de votre paroisse, de votre mouvement, de votre communauté. Ce serait comme priver d'oxygène une flamme qui brûle", a lancé le pape.