JMJ : après la messe, ils vont en "christothèque"

  • A
  • A
JMJ : après la messe, ils vont en "christothèque"
@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Ces soirées qui réunissent des centaines de chrétiens, visent à évangéliser la jeunesse.

L’INFO. Des concerts et une messe ont donné mardi à Rio de Janeiro le coup d'envoi des Journées mondiales de la jeunesse en présence de 400.000 jeunes pèlerins, selon la police, sur la plage de Copacabana. Après la messe, c’est en "christothèque" que se sont rendus certains pèlerins. Une boîte de nuit version catholique.

"Gangnam style" version chrétienne, boissons sans alcool : bienvenus en "christothèque". Depuis quelques années les "christothèques" réunissent quelques centaines de chrétiens. La soirée débute toujours par une messe et se poursuit sur la piste de danse jusqu’au petit matin.

Les "christo-drinks", des cocktails à base de lait

Les JMJ n’échappent pas à ces soirées… assez sages. "Non, il n’y a pas d’alcool", explique l’un des organisateurs, sur Europe 1. "Mais les participants peuvent boire des "christo-drinks". Ce sont des cocktails à base de lait, par exemple, avec des bonbons", ajoute-t-il.

Au Brésil, l'Eglise catholique a perdu 15 millions de fidèles en 10 ans, essentiellement au profit des Evangélistes. Du coup, tous les moyens sont bons pour essayer de reconquérir. C’est ce qu’explique DJ Zeton, un jeune prêtre qui anime les "christothèques".



Prêtre le jour, DJ la nuit

"On peut être DJ, être chrétien et évangéliser la nuit", confie le religieux. « Faire de l’évangélisation nocturne, c’est une expérience très gratifiante, cela permet de faire un premier pas vers la jeunesse qui est désorientée", estime-t-il.

Ces "christothèques" ont reçu la bénédiction de l’épiscopat brésilien. L’église catholique espère ainsi convertir de nouveaux jeunes.