Jimmy Savile aurait fait 300 victimes

  • A
  • A
Jimmy Savile aurait fait 300 victimes
Jimmy Savile, ex-animateur vedette de la BBC mort en 2011, aurait abusé sexuellement de 300 victimes, pour la plupart de jeunes adolescentes.@ MAXPPP
Partagez sur :

Cet ex-animateur de la BBC serait l’un des plus gros agresseurs sexuels du Royaume-Uni.

L’affaire ne cesse de s’amplifier. Après les révélations sur des abus sexuels commis par l’ex-animateur de la BBC, Jimmy Savile, de nouvelles victimes se sont signalées. La police britannique a recensé à ce jour jusqu’à 300 victimes potentielles de cette star du petit écran et de la radio, mort en 2011 à l’âge de 84 ans. Pendant une quarantaine d’années, il aurait donc commis des sévices sur ces jeunes adolescentes, ce qui ferait de lui l’un des agresseurs sexuels au plus grand nombre de victimes en Grande-Bretagne.

>> Le scandale Jimmy Savile ébranle la BBC

Jimmy Savile, animateur notamment du show "Jim’ll Fix It", qui permettait à des enfants de réaliser leurs rêves, ne serait pas le seul en cause. Scotland Yard se prépare aussi à arrêter d’autres suspects qui auraient commis des abus sexuels avec lui. D’après les médias britanniques, la police s’intéresserait aussi aux agissements de trois médecins travaillant dans des hôpitaux où Jimmy Savile aurait sévi.

Une enquête dans les années 80

BBC Logo

© REUTERS

Comment de tels actes ont-ils pu rester secrets pendant si longtemps ? Pour le commissaire chargé de l’enquête, la réponse est simple : les victimes, toutes de sexe féminin à l’exception de deux cas impliquant des garçons, ne s’étaient pas senties "capables de parler". Les langues ne se sont déliées que très récemment, avec la diffusion sur la chaîne ITV d’un documentaire dénonçant ces agissements.

Un policier, aujourd’hui à la retraite, a bien tenté de mener une enquête sur Jimmy Savile dans les années 80. Mais elle avait tourné court, faute de preuves suffisantes.

La BBC en crise

Ce scandale retentissant a plongé la vénérable BBC dans une crise profonde. Le groupe audiovisuel public est en effet accusé d’avoir étouffé l’affaire. La direction a présenté des excuses et ouvert des enquêtes internes. L’une d’elles porte sur la mystérieuse déprogrammation, fin 2011, d’une émission consacrée aux agissements de Jimmy Savile.

>> A lire aussi : La patron de la BBC sur le grill