Jeux du Commonwealth, ça s’annonce mal

  • A
  • A
Jeux du Commonwealth, ça s’annonce mal
@ MAXPPP
Partagez sur :

Entre les risques d’attentat et les problèmes d’hygiène, des athlètes déclarent forfait.

C’est un coup dur pour l’Inde. Les déboires se multiplient dans l’organisation des Jeux du Commonwealth que le pays doit accueillir le 3 octobre prochain à New Delhi. La situation est tellement critique que le Premier ministre indien Manmohan Singh a convoqué une réunion de crise jeudi avec les principaux ministres impliqués dans l'organisation, a annoncé son cabinet.

Les autorités indiennes ont annoncé, à l’issue de la réunion, avoir réalisé des progrès pour régler les problèmes. "Il y a eu des progrès et il y en a encore à faire", a déclaré le directeur général de la Fédération des Jeux, Mike Hooper.

Plusieurs pays ont retardé l'arrivée de leur équipe nationale aux Jeux en raison de problèmes sanitaires et de sécurité qui ont déjà poussé plusieurs athlètes de haut niveau à déclarer forfait. La Nouvelle-Zélande, après le Canada et l'Ecosse, a pris la décision d'attendre encore avant d'envoyer sa délégation en Inde, où les conditions d'hébergement des athlètes laissent beaucoup à désirer. A tous ces problèmes s'ajoutent les pluies de mousson, particulièrement intenses cette année, et une épidémie de dengue qui touche la région.

L'Australien Dani Samuels, champion du monde du lancer du disque, et le champion du monde de triple saut, le Britannique Philipps Idowu, ont annoncé ces derniers jours leur forfait. Même choses du côté des athlètes canadiens.

Ils dénoncent les problèmes sanitaires, rapporte ce reportage de la chaîne News X :

Des chantiers… en chantier

A moins de deux semaines du début des épreuves, le village censé héberger les 6.500 compétiteurs n'est toujours pas terminé, alors que les premières délégations sont censées arriver ce week-end. Quatre des cinq tours du village sont encore en travaux. Dans les jardins en friche, on trouve des briques non utilisées, des éléments de maçonnerie et des gravats.

Derniers événements en date : l’écroulement d’un pont piétonnier en construction, qui a fait 27 blessés parmi les ouvriers. Et un faux plafond s'est partiellement effondré mercredi dans la salle de sports devant accueillir les compétitions d'haltérophilie.

Menace d’attentat

Outre les problèmes de logistique et d’organisation, s’ajoutent des risques d’attentat. Dimanche dernier, des individus à moto ont ouvert le feu sur un car de touristes près de la principale mosquée de la ville, blessant deux Taiwanais. Le Premier ministre australien, Julia Gillard, a souligné les craintes qui pèsent sur ces Jeux dans le domaine de la sécurité et affirmé que ce serait aux athlètes de décider s'ils veulent ou non faire le déplacement.