Jeff Hanneman de Slayer, mort d'une icône

  • A
  • A
Jeff Hanneman de Slayer, mort d'une icône
@ Capture slayer.net
Partagez sur :

NECRO - Jeff Hanneman est mort à 49 ans. Les fans de metal perdent une légende… controversée.  

L'INFO. Il était l'un des guitaristes de metal les plus doués de sa génération. Mais aussi l'un des fondateurs du mythique groupe Slayer, créé en 1981 et toujours actif trente ans après leurs débuts. Jeff Hanneman est décédé jeudi d'une maladie du foie à l'âge de 49 ans. "Les membres de Slayer ont la douleur d'annoncer que leur collègue et frère... est décédé vers 11 heures ce matin", a annoncé le groupe sur sa page Facebook dans ce message qui a été partagé plus de 80.000 fois.



L'un des précurseurs de la musique thrash -un sous genre du metal fondé sur la vitesse d'exécution- souffrait depuis 2011 d'une fasciite nécrosante, une maladie de la peau qu'il aurait contractée à la suite d'une morsure d'araignée. Mais pour le moment, on ignore si cette maladie a joué un rôle dans l'insuffisance hépatique qui l'a emporté.

Slayer interprète Raining blood et Black magic :

Le "Big Four" du thrash. Le chevelu Jeff Hanneman a eu une carrière musicale bien remplie. Il a joué sur les onze albums studio du groupe californien et vendu 35 millions de disques à travers le monde. Slayer a même accouché du meilleur album metal de tous les temps Reign in blood, selon le magazine spécialisé Kerrang. Jeff Hanneman et son acolyte chauve à la guitare, Kerry King, ont donné des milliers de concerts à travers le monde. Slayer, vainqueur de deux Grammy awards, fait partie des quatre groupes les plus influents du thrash metal -le Big Four-, avec Metallica, Megadeth et Anthrax.

De nombreux musiciens pleurent la mort de "Jeff" :

Dave Mustaine (Megadeth) : "ce soir, une étoile de moins brillera et malheureusement, la scène sera un peu plus sombre"

Slash (ex-Guns n'roses) : "Tragique et choquante nouvelle. Jeff Hanneman va manquer à beaucoup de monde. Triste jour pour le metal".

Jamey Jasta (Hatebreed) : "Nous avons vécu de bons moments. Un des meilleurs songwriters !

Zakk Wylde (Black Label society) : "RIP mon frère"

Une inspiration qui fit polémique. Jeff Hanneman n'était pas le plus médiatique des deux guitaristes de Slayer, Kerry King ayant toujours joué le rôle de porte-parole du groupe. Mais il en a toujours été l'âme. Compositeur de la plupart des classiques du groupe, de Raining blood à Seasons in the abyss en passant par War ensemble et South of heaven, il a également écrit ou co-écrit les textes de plusieurs morceaux, dont le fameux Angel of death, qui ouvre l'album Reign in blood sorti en 1986. A sa sortie, Angel of death a fait polémique et a valu à Jeff Hanneman une drôle de réputation. En effet, dans cette chanson, Hanneman fait allusion au docteur nazi Josef Mengele, qui mena des expérimentations sur des prisonniers dans les camps d'extermination. Le titre, devenu un classique du groupe, était régulièrement joué en fin de concerts.
 
 Slayer interprète Angel of death :

Tout au long de sa carrière, Slayer s'est défendu de toute sympathie nazie. Mais à l'instar d'un Lemmy Kilmister de Motörhead ou de Marilyn Manson, les membres du groupe, Hanneman en tête, ont toujours joué avec l'imagerie de la Seconde Guerre mondiale, du "S" de Slayer reprenant la typographie des SS en passant par l'aigle royal déployé en fond de scène, le tout saupoudré de références au satanisme, du pentagramme jusqu'au chiffre de la bête (666).

Une chanson sur le 11-septembre. Jouant la carte de la provocation jusqu'au bout, le groupe publie en 1996 une version de Guilty of being white (Coupable d'être blanc) du groupe Minor Threat en changeant le refrain pour Guilty of being right (Coupable d'avoir raison). En 2006, Hanneman fit à nouveau parler avec la chanson Jihad, publiée sur l'excellent Christ illusion. Rareté dans le monde du metal, plus enclin à éreinter les symboles du monde chrétien, le guitariste y évoque le fanatisme musulman en se mettant à la place des terroristes du 11-Septembre. La chanson se termine par des extraits d'une lettre laissée par Mohamed Atta, l'un des terroristes. La provocation, toujours.

Depuis 2011, Hanneman, malade, ne tournait plus avec Slayer. Il avait été remplacé par Gary Holt, d'un autre groupe de thrash californien, Exodus. Slayer, avec John Dette derrière les fûts en remplacement du batteur d'origine Dave Lombardo, doit passer par la France et le festival Sonisphere, à Amnéville, le 8 juin prochain. Pour le moment, le groupe n'a pas annoncé de quoi serait fait son avenir, sur scène comme en studio. Mais, jeudi, Slayer a déjà un peu disparu.