Jean Paul II et Pie XII sur la voie de la béatification

  • A
  • A
Jean Paul II et Pie XII sur la voie de la béatification
Partagez sur :

Benoît XVI a approuvé les béatifications de son prédécesseur Jean Paul II mais aussi du pape controversé Pie XII.

Le pape Benoît XVI a approuvé samedi un décret reconnaissant les "vertus héroïques" de son prédécesseur Jean Paul II et du pape Pie XII. Il s'agit de l'avant-dernière étape avant leur béatification. Les deux défunts papes ont désormais le titre de "vénérables". L'étape suivante est la reconnaissance d'un miracle. Après quoi peut intervenir la canonisation et la reconnaissance comme saint.

"Pour Jean Paul II, la procédure a été accélérée", explique Odon Vallet, spécialiste des religions. Pour Pie XII, "certaines béatifications sont très politiques", rappelle-t-il :



La proclamation de Jean Paul II à l'état de "vénérable" était prévisible. La presse italienne table même sur une béatification du pape polonais en début d'année prochaine. En mai 2005, un mois après la mort de Jean Paul II, Benoît XVI avait dispensé l'Eglise de suivre la règle imposant en principe un délai de cinq ans après le décès pour toute ouverture d'un procès en sainteté. Lors des funérailles du pape polonais, le 8 avril 2005, de nombreux fidèles massés sur la place Saint-Piere scandaient "Santo Subito" ("saint tout de suite"). Les premières phases de la procédure, qui prennent généralement des décennies, voire des siècles, ont été achevées en trois ans dans le cas de Jean Paul II.

Les autorités catholiques affirment avoir découvert un miracle lui étant attribué. Une religieuse française, Marie Simon-Pierre, affirme avoir été guérie de la maladie de Parkinson deux mois après la mort de Jean Paul II après lui avoir adressé des prières. Si Benoît XVI reconnaît ce miracle, ce qui est probable, Jean Paul II pourra alors être béatifié. Un deuxième miracle est nécessaire pour la dernière étape, la canonisation.

Concernant Pie XII, c'est, au contraire, une surprise. Une lourde controverse pèse en effet sur ce pape dont le pontificat (1939-1958) a eu lieu pendant la Seconde guerre mondiale. De nombreuses voix, notamment dans la communauté juive, accusent Pie XII de n'avoir alors rien fait contre la Shoah. Le Vatican dément cette accusation et assure que Pie XII a oeuvré en toute discrétion, par crainte qu'une action ouverte ne nuise aux juifs et aux catholiques d'Europe. Des associations juives avaient demandé à Benoît XVI de mettre le processus concernant Pie XII entre parenthèses, le temps d'examiner davantage d'archives sur l'époque.

La décision de Benoît XVI a immédiatement suscité des critiques. Le secrétaire général du Conseil central des juifs d'Allemagne s'est dit "furieux" et "triste". "C'est un détournement clair des faits historiques concernant l'époque nazie. Et Benoît XVI réécrit l'Histoire sans avoir permis qu'il y ait une discussion scientifique sérieuse", s'est indigné Stephan Kramer."Si cette décision devait en revanche impliquer un jugement définitif et unilatéral sur l'oeuvre historique de Pie XII, nous répétons que notre évaluation reste critique", ont fait savoir de leur côté des responsables de la communauté juive d'Italie.