"Je vais essayer de revivre"

  • A
  • A
"Je vais essayer de revivre"
@ DR
Partagez sur :

EXCLU - Gilles Moreaux, libéré des geôles mexicaines après 333 jours de détention, témoigne.

Après 333 jours de calvaire, Gilles Moreaux est enfin libre. Ce français avait été accusé par son ex-amie d'être impliqué dans son enlèvement, survenu en septembre 2008. Détenu depuis novembre 2009, il ne cessait de clamer son innocence et accusait les policiers de l’avoir torturé. Sa demande de mise en liberté a été acceptée vendredi, et il a été blanchi de l'accusation d'enlèvement.

"Bien sûr, je suis un peu perdu, après avoir été tant de jours enfermés", souffle-t-il au micro d’Europe 1. "Après avoir passé 11 mois, ça a été un peu particulier de voir que je suis sorti si rapidement. J’ai passé une porte, deux portes, signé un papier, et là j’étais dehors à respirer un peu l’air frais."

Ecoutez Gilles Moreaux :

Gilles Moreaux demeure sous contrôle judiciaire sous l'accusation de subornation de policiers et doit "pointer" au tribunal en attendant la décision sur cet autre dossier. Mais l’essentiel est ailleurs. "Trois magistrats ont noté qu’il n’avait aucune preuve conte moi et que j’étais blanchi. Cette histoire-là est définitivement terminé", se félicite le Français. "La seule chose qui m’accusait, c’est la déclaration que j’avais signée après deux jours et deux nuits de torture. "

L’homme se tourne désormais vers l’avenir. " Je vais essayer de prendre quelques jours pour essayer de revivre et de voir quelle suites je vais donner à cette affaire. J’espère que je vais arriver à revivre après avoir passé 333 jours enfermé à dormir sur le sol. "