Japon : la chasse à la baleine est ouverte

  • A
  • A
Japon : la chasse à la baleine est ouverte
La flotte japonaise est partie en direction de l'Antarctique pour se livrer à la chasse à la baleine.@ REUTERS
Partagez sur :

La flotte japonaise est partie vendredi mener une campagne de pêche sous haute tension.

>> L’info. La flotte baleinière japonaise a largué les amarres vendredi, direction l’Antarctique pour sa campagne de pêche annuelle. Face à ces navires, l’organisation écologiste américaine Sea Sheperd entend bien tout faire pour perturber au maximum les opérations de chasse.

Le Japon a-t-il le droit de chasser la baleine ? Depuis le moratoire international adopté en 1986, la Commission baleinière internationale (CBI) proscrit la pêche à des fins commerciales. En revanche, la chasse à des fins de recherche est tolérée pour le Japon. Sauf que la chair des baleines se retrouve ensuite sur les étals des marchés nippons. La Norvège et l’Islande continuent aussi la chasse à la baleine, selon Greenpeace.

viande de baleine, japon

© REUTERS

Une flotte de plusieurs bateaux. Un navire amiral, le Nisshin Maru, est parti de l’ouest du Japon. Trois autres baleiniers ont aussi quitté les côtes pour rejoindre ce bateau-usine. A bord des navires, des garde-côtes seront présents pour assurer la sécurité des pêcheurs face à l’association Sea Sheperd. L’organisation a en effet déployé sa propre flotte dans la zone, pour la neuvième fois, avec quatre navires, un hélicoptère et une centaine de personnes engagées, dont le très médiatique "pirate écolo" Paul Watson.

paul watson, sea shepherd

© REUTERS

Des objectifs bien précis. L’Agence des pêches japonaises a indiqué que la flotte espérait pêcher jusqu’à 935 petit rorquals et 50 rorquals communs d’ici mars. Mais ce nombre pourrait bien ne pas être atteint : en 2011, le Japon avait dû interrompre prématurément sa campagne de pêche en raison du harcèlement des militants écologistes, après avoir capturé 172 baleines. En mars 2012, les bateaux étaient rentrés après avoir capturé 266 baleines de Minke et un rorqual, soit moins d’un tiers de l’objectif.

En 2010, confrontation entre un baleinier et un navire de Sea Shepherd :





Les Japonais divisés sur la question. D’après un sondage réalisé fin octobre, 26,8% des Japonais soutiennent la chasse à la baleine et 18,5% y sont opposés, note le Guardian. 88,8% des personnes interrogées indiquent toutefois ne pas avoir acheté de viande de baleine pendant l’année, une évolution qui réjouit les défenseurs des animaux.