Japon : elle repeuple avec des poupées son village déserté

  • A
  • A
Japon : elle repeuple avec des poupées son village déserté
@ Google StreetView
Partagez sur :

DE CIRE OU DE SON - Avec le temps, le petit village de Nagoro s’est vidé de ses habitants. Une femme a décidé de le repeupler de poupées.

LA LUBIE. Les habitants de Nagoro ont préféré partir, trouver du travail ailleurs. Dans cette vallée de l’île de Shikoku, au Japon, la seule usine a fermé depuis des années. Et le village a troqué ses habitants contre des poupées de chiffons grandeur nature.

Un épouvantail qui ressemblait à son père. Ayono Tsukimi est revenue d’Osaka il y a onze ans. "Il n’y avait pas grand-chose à faire", raconte la Japonaise de 64 ans, à part s’occuper de son jardin, sans succès. "Je me suis dit que nous avions besoin d’épouvantail", explique-t-elle, dans le court documentaire The valley of dolls, réalisé par le photographe allemand Fritz Schumann et repéré par le site The Verge. Elle a donc fabriqué un épouvantail qui ressemblait à son père. Aujourd’hui, près de 350 poupées peuplent Nagoro, pour seulement 51 habitants de chair et d'os, selon le Tokyo Times.

poupées japon

© Google Street-View


A Nagoro, quand quelqu’un meurt, personne n’est là pour le remplacer. Personne ne vient s’installer dans ce village reculé. L’école a fermé il y a deux ans, alors Ayono Tsukimi a commencé à coudre des élèves, des profs et le principal, pour redonner vie au bâtiment. "Peut être qu’un jour, je survivrai à toutes les personnes du village", témoigne l’habitante.

Les poupées attirent les touristes. Dans les rues, Ayono Tsukimi a cousu des petits vieux, installés sur un banc qui semblent regarder les voitures passer. D’autres sont accoudés à des barrières, travaillent dans les champs. "Je suis très douée pour faire des grand-mères", explique celle qui a fabriqué toutes ces poupées. "Je tire des fils autour de la bouche et elles sourient", dit-elle.

Bizarre ou attendrissant, "je sais que tout le monde n’aime pas mes poupées", se raisonne-t-elle. En attendant, elles ont attiré des dizaines de touristes à Nagoro. Et redonné un peu de vie au village vieillissant.





Valley of Dolls from Fritz Schumann on Vimeo.