Jackson : la police évoque un "homicide" ou une "overdose"

  • A
  • A
Jackson : la police évoque un "homicide" ou une "overdose"
Partagez sur :

Le chanteur prenait "plus de dix Xanax" par jour, selon les informations de CNN.

La mort de Michael Jackson pourrait être le résultat "d’un homicide" ou "d’une overdose", a affirmé William Bratton, le chef de la police de Los Angeles, interrogé jeudi par la chaîne de télévision CNN.

L’enquêteur a évoqué ces différentes hypothèses, tout en affirmant "attendre les résultats de l’expertise de l’institut médico-légal" sur les causes de la mort du chanteur, le 25 juin, à l’âge de 50 ans. Ces examens prennent, généralement, six semaines.

Plusieurs médias dressent le portrait de Jackson comme un véritable "junkie" des médicaments : "Il prenait chaque nuit plus de dix comprimés de Xanax", un antidépresseur, écrit CNN sur son site internet, se basant sur le témoignage d'un ancien employé de Michael Jackson, recueilli en marge de saisies effectuées au ranch de Neverland, en 2004, par les enquêteurs du comté de Santa Barbara. "Il en prenait plutôt trente à quarante !" répond un autre employé, dans le même document.

TMZ, le site internet qui a révélé la mort du chanteur, publie, photos à l’appui, le détail de ce document. Selon les témoignages recueillis par les enquêteurs, Michael Jackson demandait à certains de ses employés de se faire prescrire des médicaments qu’il utilisait ensuite.

De son côté, l'institut médico-légal du comté de Los Angeles tente de reconstituer le dossier médical complet du chanteur, éparpillé jusqu’alors auprès de la pléiade de médecins consultés par la star.

Pour y parvenir, il a délivré une série d’assignations, qui concernent également "les dossiers radiologiques et psychiatriques" de Michael Jackson, selon le Los Angeles Times, qui a révélé l’information vendredi.

"Certains des médicaments trouvés dans la maison de Michael Jackson n'étaient accompagnés d'aucune ordonnance et les enquêteurs cherchent à savoir comment il a pu se les procurer", précise le quotidien.