"J'avais peur derrière les barreaux"

  • A
  • A
"J'avais peur derrière les barreaux"
@ REUTERS
Partagez sur :

Jafar Panahi est sorti de prison mardi, ses amis ont pu le joindre au téléphone.

Une chaise vide, à son nom. L'image a marqué le Festival de Cannes. Jafar Panahi, le cinéaste iranien emprisonné depuis un an pour son soutien aux manifestations contre Mahmoud Ahmadinejad, a été libéré mardi. Ses amis en France avaient organisé une soirée au centre culturel Pouya pour lui téléphoner.

Jafar Panahi a tenu à les rassurer sur son état de santé. Lui qui avait entamé une grève de la faim pendant le Festival de Cannes a repris du poids "grâce aux plats cuisinés par (sa) femme". Le cinéaste avait perdu "17 kilos" derrière les barreaux.

Ecoutez Jafar Panahi :

C'est Abbas Baktiari, ami de longue date de Jafar Panahi, qui avait organisé la soirée. Le musicien, qui a lui aussi connu les geôles iraniennes, espère désormais faire venir Jafar Panahi en France. Le week-end des 12 et 13 juin serait un symbole à ses yeux : il marque le début des manifestations contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad.