J'ai testé l’iPhone 4S

  • A
  • A
J'ai testé l’iPhone 4S
@ REUTERS
Partagez sur :

Cette version, qui n'est pas l'iPhone 5 tant attendu, vaut-elle le détour ? Réponse en 7 points.

C'est toujours un évènement chez Apple. Pour célébrer le lancement d'un nouvel iPhone, la presse est traditionnellement invitée en Californie et à Londres, où elle assiste à un "keynote", à mi-chemin entre le show à l'américaine et la conférence de presse. Armé d'une des rares invitations délivrées à la presse française, j'ai pu tester le nouveau-né, l'iPhone 4S  présenté mardi par le nouveau directeur général du groupe Tim Cook. Fera-t-il vraiment de l'ombre à l'iPhone 4 ? Réponse en sept points.

Calme plat du côté du design. Il ne change pas : même écran, mêmes dimensions, même disposition des touches. Ceux qui rêvaient d'un iPhone plus fin et doté d'un écran plus grand devront attendre encore un peu… Seule l'antenne, une source de soucis sur l'iPhone 4, a été repensée afin d'éviter une trop forte atténuation du signal.

“Quel temps fait-il à Paris?”

La bonne surprise "Siri". C'est à mon avis la grande nouveauté de l'iPhone 4S. Siri est un assistant personnel intelligent qui permet de piloter l'appareil à la voix. Siri répond aux commandes vocales du type “lis-moi le dernier SMS reçu”, “Trouve un restaurant grec dans le quartier (il y en avait 26) ou “Quel temps fait-il à Paris?” J'ai même envoyé un email et un SMS en les dictant au micro, sans toucher une fois au clavier ! Siri est vraiment bluffant, même s'il demande un environnement raisonnablement calme pour fonctionner. Surtout, Siri sait parler français !

Un processeur boosté. L'iPhone 4S adopte le processeur A5, le même que celui de l'iPad. Nettement plus performant, il dispose de deux unités de calcul au lieu d'une, lui permettant de traiter beaucoup plus d'informations. Bonne nouvelle, ses performances graphiques ont été multipliées par sept, laissant présager l'apparition de nouveaux jeux plus fluides et offrant plus de détails. Les démonstrations auxquelles j'ai assistées étaient tout simplement bluffantes. Comme toute démonstration qui se respecte, d'ailleurs.

Plus vite sur Internet : Le module téléphonique a été revu afin de mieux tirer partie de la technologie HSDPA, en vigueur sur les réseaux de téléphonie mobile. Il permet de surfer sur le net à une vitesse maximum théorique de 14.4 Mbps, soit sensiblement égale à ce que propose l'ADSL domestique. Dans la pratique, il sera difficile d'atteindre un tel débit, très dépendantes du lieu de réception, des conditions atmosphériques et du nombre d'utilisateurs connectés en même temps sur un relais.

Des photos d'encore meilleure qualité ?

Mise à jour pour la photo et la vidéo. Le module photo et vidéo subit une mise à jour très attendue. Le capteur passe à 8 mégapixels et adopte la technologie “CMOS Rétroéclairé”, ce qui lui permet de réaliser des photos de bien meilleure qualité, même lorsque la luminosité est faible. La vidéo n'est pas oubliée et il est désormais possible de filmer en full HD (1080p). Les clichés réalisés à la va-vite à Londres ne me permettent pas de me prononcer définitivement mais la qualité semble avoir vraiment été améliorée.

iOS 5 en toile de fond. IOS 5, la nouvelle version du système d'exploitation mobile d'Apple, a subi de grandes améliorations. Difficile de détailler ici toutes les nouveautés d'iOS 5, mais elles me semblent très prometteuses. Le système fonctionne de pair avec iCloud, service gratuit lancé en même temps que l'iPhone 4S et qui stocke ses données sur un serveur Apple. Celles-ci sont synchronisées, sécurisées et disponibles à tout moment.

Du mieux pour la batterie ? A en croire Apple, elle a été améliorée et permet de tenir - promis-juré- jusqu'à huit heures en conversation sur le réseau 3G. Je demande à voir…