Italie : une secousse "énorme"

  • A
  • A
Italie : une secousse "énorme"
L'épicentre du séisme se situe à Finale Emilia, en Italie.@ REUTERS
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Un habitant de Finale Emilia, en Italie, raconte le séisme.

La secousse n'a duré qu'une vingtaine de secondes, mais elle a semblé interminable à ceux qui l'ont vécue, comme Angelo. Cet habitant de Finale Emilia, au nord-est de l'Italie, lieu de l'épicentre du tremblement de terre qui a fait au moins six morts dimanche, a confié à Europe 1 avoir été réveillé en pleine nuit.

Angelo a eu peur, "surtout pour [ses] enfants" :







Les secousses, qui ont atteint une magnitude de 6 sur l'échelle de Richter, ont été suivies de nombreuses répliques. "Nous n'avons jamais connu de secousses comme celles-là", explique Angelo, qui dit en avoir ressenti "une première, puis une autre vers 4 heures du matin".

"La plus grande peur qu'un homme puisse ressentir"

"Elle a été énorme et nous sommes tous sortis des maisons". "On a alors commencé à rechercher des blessés, et fort heureusement, il n'y a pas eu de morts ici", se félicite Angelo, qui dit avoir eu "la plus grande peur qu'un homme puisse ressentir, surtout pour [ses] enfants".

Si aucun mort n'est à déplorer parmi les habitants de Finale Emilia, les bâtiments, eux, ont souffert du séisme. "Tous les monuments et les églises du centre historique se sont écroulés, les dégâts sont très importants", déplore Angelo. Dans cette région riche en patrimoine culturel, entre Modène et Ferarra, des tours médiévales se sont détachées de leurs châteaux.

De nombreuses maisons se sont aussi écroulées et pas moins de 3.000 personnes ont dû être évacuées. Les gymnases destinés à les héberger ont été pris d'assaut, à tel point que certains ont du mal à trouver un lit. D'autres, par dépit ou par peur de nouvelles répliques, ont quant à eux refusé de s'abriter et choisi de rester dans leurs voitures.