Migrants : l'Italie porte secours à un cargo abandonné

  • A
  • A
Migrants : l'Italie porte secours à un cargo abandonné
@ © MarineTraffic.com/Evangelos Patsis
Partagez sur :

NOUVEAU DRAME - Deux jours après le Blue Sky M, un autre bateau transportant 450 clandestins a été abandonné par son équipage. Les opérations de sauvetage sont en cours.

L'équipage prend la fuite. Les drames se succèdent au large de l'Italie. Un cargo à la dérive transportant 450 migrants a de nouveau contraint la marine militaire à intervenir, deux jours après un scénario similaire impliquant le Blue Sky M. Les autorités militaires italiennes ont indiqué vendredi avoir pris le contrôle du bateau. Baptisé Ezadeen et battant pavillon de la Sierra Leone, le bateau a été abandonné par son équipage alors que ses machines étaient tombées en panne. Quelque 450 migrants clandestins se trouvent à son bord, des hommes, des femmes, mais aussi des enfants, a précisé la marine.

>> LIRE AUSSI - La Méditerranée, plus que jamais un cimetière de migrants

Opération de sauvetage en cours. Les gardes-côtes italiens ont confirmé l’information, jeudi soir. "Il y a 450 migrants à bord d'un navire marchand, qui n'a pas d'équipage, et qui s'approche de la côte des Pouilles", peut-on lire sur leur compte Twitter. Vendredi matin, six hommes des garde-côtes italiens ont été déposés sur le cargo par un hélicoptère de l'aéronautique militaire et sont parvenus à prendre le contrôle du navire abandonné par son équipage. Si les conditions météo le permettent, le convoi devrait arriver au port de Corigliano, en Calabre.



>> LIRE AUSSI - Incendie du "Norman Atlantic" : au moins 13 victimes

"Nous sommes seuls. Aidez-nous". Le navire a été repéré jeudi soir, en difficultés, à quelque 80 milles (environ 150 km) au large de Crotone, en Calabre. Les autorités maritimes ont aussitôt contacté le navire, qui n'a pas répondu, avant qu'une femme, l'une de ces migrants, ne réussisse à expliquer la situation par radio, a indiqué le capitaine Filippo Marini, un porte-parole de la marine italienne. "Nous sommes seuls, il n'y a personne, aidez-nous", a hurlé cette femme, a indiqué le capitaine Filippo Marini, un porte-parole de la marine italienne.

 

Un abordage par la mer impossible. Les garde-côtes ont alors alerté un patrouilleur islandais, le Tyr, qui se trouvait dans les parages dans le cadre d'une mission pour Frontex, l'agence de l'Union européenne pour la surveillance des frontières. Le Tyr a alors pu rejoindre l'Ezadeen et naviguer parallèlement à lui, mais les conditions météorologiques ont rendu impossible tout abordage par la mer.

Bis repetita. Cette nouvelle affaire de cargo à la dérive intervient deux jours après un scénario similaire impliquant le Blue Sky M, un bateau abandonné par son équipage transportant 760 migrants clandestins et qui faisait lui aussi route vers les Pouilles. Mardi, la marine italienne avait pris le contrôle du cargo à la dérive. Sans l'intervention italienne, le navire, abandonné par son équipage avec le moteur bloqué à pleine puissance, serait allé se fracasser sur les rochers du littoral. Finalement, le Blue Sky M est arrivé mercredi avant l'aube à Gallipoli, port du sud-est de l'Italie, où ces centaines de clandestins ont été pris en charge par les autorités.

bateau-1280