Italie : quand le maire d'une ville détruite par le séisme vantait la solidité de ses bâtiments

  • A
  • A
Partagez sur :

Les derniers séismes dans le centre de l'Italie la semaine dernière ont détruit la ville de Norcia, dont le maire vantait pourtant la solidité des bâtiments.

REPORTAGE

Cette fois, la ville a été détruite. Le puissant séisme qui a frappé mercredi le centre de l'Italie n'a pas épargné Norcia. Pourtant, après le tremblement de terre du mois d'août, le maire avait vanté les constructions antisismiques de sa ville.

Des commentaires qui résonnent aujourd'hui. Pietro a perdu sa maison, située dans le centre-ville historique, désormais réduit à l'état de ruine. Il fulmine contre ce maire qui répétait il y a deux mois que Norcia avait tenu. "C’est inutile de dire que Norcia tient, tiendra et a tenu. La ville ne tient pas. Ça suffit maintenant ! Vous ne voyez pas que nous sommes morts au plus profond de nous-mêmes ?", s'emporte-t-il au micro d'Europe 1.


Des bâtiments fragilisés par les secousses successives. Aujourd’hui, Nicola Alemanno, le maire de Norcia, fait profil bas et voit mal comment sa ville aurait pu tenir le choc. "Les bâtiments ont été fragilisés par le séisme du 24 août. On aurait aimé avoir le temps de les renforcer. Mais le séisme du 26 octobre a encore fragilisé tout ça, puis encore dimanche… Qui aurait pu imaginer ça ?", se demande-t-il. Mais selon l'édile, les normes antisismiques, faites pour que les constructions ne tombent pas sur les gens, ont rempli leur rôle. Aucune victime n'a été déplorée.