Italie : des touristes et journalistes blessés lors d'une éruption de l'Etna

  • A
  • A
Italie : des touristes et journalistes blessés lors d'une éruption de l'Etna
Mercredi soir, le volcan Etna, au sud de l'Italie, est à nouveau entré en éruption.@ (Photo d'illustration) AFP
Partagez sur :

Une dizaine de personnes ont été légèrement blessées jeudi par une pluie de lave et de vapeur après une nouvelle éruption du volcan Etna, en Sicile.

Une dizaine de touristes et journalistes ont été légèrement blessés jeudi par une pluie de lave et de vapeur provoquée par une explosion sur le volcan Etna, de nouveau en éruption en Sicile, dans le sud de l'Italie, selon des médias italiens et la BBC, présente sur place. Selon les médias italiens, six des blessés ont été hospitalisés pour des contusions et traumatismes, en particuliers crâniens, après cette explosion provoquée par le contact entre la lave et la neige à 2.700 mètres d'altitude.

"Beaucoup sont blessés, des blessures à la tête, des brûlures". "L'équipe de la BBC et des touristes ont été pris dans une énorme explosion", a raconté sur Twitter Rebecca Morelle, correspondante scientifique de la BBC venue couvrir la nouvelle phase d'activité du plus haut volcan d'Europe.



"Un flot de lave mêlée de vapeur a provoqué une énorme explosion, le groupe a subi une pluie de pierres brûlantes et de vapeur. Beaucoup sont blessés, des blessures à la tête, des brûlures, des coupures et des contusions", a-t-elle ajouté.





Son équipe n'a subi que des coupures et des brûlures mais a été "très secouée, c'était vraiment terrifiant", a poursuivi la journaliste en saluant l'efficacité des guides et des secouristes. "Dévaler une montagne tout en étant bombardé par des pierres, en slalomant entre les rochers brûlants et la vapeur bouillante, c'est une expérience que je ne veux jamais revivre", a-t-elle conclu.

Le trafic aérien pas perturbé. L'Etna est de nouveau entré en éruption mercredi soir, avait indiqué en début de matinée l'Institut italien de vulcanologie (INGV). Cette nouvelle phase d'activité ne perturbe cependant pas le trafic aérien et ne pose pour l'instant pas de problèmes aux résidents alentours, dont les habitants de Catane, la deuxième ville de Sicile.



L'éruption, spectaculaire selon des images de l'INGV, concerne un nouveau cratère, ouvert en février lors d'une précédente phase active, sur le versant sud-est de ce volcan qui culmine à plus de 3.300 mètres.