Italie : 7 ans de prison pour le patron du géant de la défense Leonardo après une tragédie ferroviaire

  • A
  • A
Italie : 7 ans de prison pour le patron du géant de la défense Leonardo après une tragédie ferroviaire
Mauro Moretti a été reconnu coupable essentiellement d'homicide et blessures multiples par imprudence, tout comme Michele Mario Elia, l'ancien patron de Rete Ferroviaria Italiana (RFI), filiale de FS, condamné à 7 ans et six mois de prison.@ (Photo d'illustration) AFP
Partagez sur :

Le patron du géant italien de la défense Leonardo (ex-Finmeccanica), Mauro Moretti, a été condamné mardi à sept ans de prison pour un accident de train qui avait fait 32 morts.

Le patron du géant italien de la défense Leonardo (ex-Finmeccanica), Mauro Moretti, a été condamné mardi à 7 ans de prison pour un accident de train qui avait fait 32 morts en 2009 lorsqu'il était patron des chemins de fer italiens (FS). Le 29 juin 2009, un wagon-citerne rempli de GPL (gaz de pétrole liquéfié) avait déraillé puis explosé au moment où le train quittait la gare de Viareggio, sur la côte toscane.

L'affaire pourrait être frappée de prescription. Mauro Moretti a été reconnu coupable essentiellement d'homicide et blessures multiples par imprudence, tout comme Michele Mario Elia, l'ancien patron de Rete Ferroviaria Italiana (RFI), filiale de FS, condamné à 7 ans et six mois de prison. Les deux hommes n'étaient pas présents à l'audience. Ils ont la possibilité de faire appel mais, selon les médias italiens, l'affaire pourrait être frappée de prescription avant qu'ils aient épuisés leurs recours.

Chaises vides. La plupart des 31 autres personnes physiques et morales qui comparaissaient au procès ont été condamnées par le tribunal de Lucques, où le verdict a été lu devant des chaises vides sur lesquelles avaient été posés des T-shirts frappés chacun du portrait d'une victime.

chaises600


Le parquet avait requis 16 ans de prison contre Mauro Moretti et 15 contre Michele Mario Elia. Contacté par l'AFP, le groupe Leonardo n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat. À la Bourse de Milan, son titre perdait plus de 3% peu avant 15H, après l'annonce du verdict.