Israël poursuit sa politique de colonisation

  • A
  • A
Israël poursuit sa politique de colonisation
Partagez sur :

Le ministre de la Défense a approuvé la construction de 50 nouveaux logements au nord de Jérusalem. Malgré les critiques internationales.

Le ministère israélien de la Défense a donné son feu vert, lundi, à la construction de 50 nouveaux logements dans la colonie juive d'Adam, au nord de Jérusalem. Ils serviront à loger des Israéliens installés à Migron, la plus grande colonie "sauvage" de Cisjordanie, un symbole pour les ultranationalistes.

La question des colonies est un des points clés d’un éventuel processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Après sa nomination, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait exclu la construction de nouvelles colonies. Mais il avait invoqué dans le même temps le droit à la "croissance naturelle" de celles qui existent déjà. De son côté, Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, a fait du gel de la colonisation une condition de la reprise des négociations de paix.

Le sujet devrait être au cœur de la rencontre prévue à Washington entre l'émissaire américain au Proche-Orient George Mitchell et le ministre israélien de la Défense Ehud Barack qui devait prendre l’avion quelques heures seulement après l’annonce de sa décision.

Dans l’immédiat, le gouvernement israélien assure qu'aucune autre construction de colonies n'aura lieu sans son aval. Mais le président américain Barack Obama ainsi que les principaux dirigeants européens ont exigé un gel total de la colonisation en Cisjordanie. Dans ce domaine, la communauté internationale ne fait pas de distinction entre colonies sauvages et colonies légales.