Israël lève le mandat d'arrêt du Palestinien gréviste de la faim dans le coma

  • A
  • A
Israël lève le mandat d'arrêt du Palestinien gréviste de la faim dans le coma
Khader Adnan, un Palestinien libéré après 56 jours de grève de la faim. @ AFP
Partagez sur :

Sa détention sans jugement a été levée mercredi par la Cour suprême israélienne après 65 jours de grève de la faim. Mais Mohammed Allan serait toujours dans le coma.

Son mandat d'arrêt est levé. Mohammed Allan, ce Palestinien de 31 ans en grève de la faim depuis 65 jours pour protester contre son mandat d'arrêt, a vu sa détention être levée mercredi par les autorités israéliennes après la décision de la Cour suprême israélienne de en ce sens. Mais son état de santé inquiète.

Fin de sa détention. "L'histoire est terminée, la détention administrative est annulée", a dit son avocat Djamel Khatib. La Cour suprême a ordonné que Mohammed Allan demeure dans l'hôpital israélien où il est actuellement soigné. Mohammed Allan, 31 ans, lié au Djihad islamique, avait été placé en "détention administrative" par les autorités israéliennes qui justifient cette pratique comme nécessaire pour assurer la sécurité nationale.

Incertitude sur son état de santé. Hospitalisé en Israël dans un état grave, Mohammed Allan souffrirait de dommages cérébraux provoqués par le refus de s'alimenter. Plongé par ses médecins dans un coma artificiel mercredi avant l'arrêt de la cour, il ignorerait aujourd'hui la décision des juges.

Son sort scruté avec attention.  La situation du jeune homme était observée avec attention tant en Israël que dans les territoires palestiniens car son éventuel décès pourrait déclencher de nouvelles violences.