Législatives en Israël : les Français très courtisés

  • A
  • A
Législatives en Israël : les Français très courtisés
@ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

LÉGISLATIVES - Dans une élection dont les résultats s'annoncent très serrés, les candidats s'intéressent de près aux votes des Français. 

Lors des élections législatives israéliennes qui auront lieu mardi, Benjamin Netanyahou va essayer de se maintenir au pouvoir. Et dans un scrutin prédit comme très serré, toutes les voix vont compter. Celles des Français, qui sont de plus en plus nombreux à vivre en Israël, vont être par conséquent courtisées. Des meetings, des tracts et des clips leur sont d'ailleurs destinés. 

Cellule francophone. Tous les candidats se mettent au français pour capter leurs quelques dizaines de milliers de voix. Même le parti du centre gauche a monté une cellule francophone coordonné par Pierre Besnenou. "Le vote va être extrêmement serré et naturellement, essayer de gagner un ou deux sièges supplémentaires à travers cette communauté est un enjeu extrêmement important", explique-t-il à Europe 1.

La question qui fâche : le coût de la vie. La cellule organise notamment des réunions d'appartement. Nissim Zvili, ancien ambassadeur en France, est venu participer à l'une d'entre elles à Jérusalem. Le débat s'engage sur la question palestinienne. "Il y aura un partenaire le jour où ils n’espéreront plus nous détruire", explique-t-il à l'assemblée. Mais c'est quand le coût de la vie est abordé dans la discussion que le ton monte. 

Les nouveaux arrivants Français ont en effet du mal à encaisser les prix élevés. "On essaye de regarder la télévision en hébreu, on essaye de comprendre tous les débats mais c'est vrai que ce n'est pas évident", raconte à Europe 1 Osnat. "J'avais un parti-pris parce que ça fat deux ans que je vis là et j'ai été confronté à une réalité qu'on sait difficile mais à ce point-là, je ne savais pas". Osnat sort donc de la réunion confortée dans son choix, elle votera bien centre gauche.

>> LIRE AUSSI - Israël : les Arabes israéliens, arbitres des législatives ?

>> LIRE AUSSI - Pourquoi Netanyahou convoque des élections anticipées ?

>> LIRE AUSSI - Israël veut adopter le principe d'un Etat-nation juif