Israël : Ehud Olmert face à la justice

  • A
  • A
Israël : Ehud Olmert face à la justice
Partagez sur :

Le procès de l'ancien premier ministre, jugé pour diverses affaires de corruption, s'est ouvert vendredi à Jérusalem.

Ehud Olmert s’est dit victime d'une chasse aux sorcières "injuste" à l’ouverture de son procès, vendredi, dans un tribunal de Jérusalem. Clamant son innocence, l’ancien premier ministre israélien s’est contenté durant cette première audience de déclarer qu’il avait compris l’acte d’accusation, qui porte sur plusieurs faits de corruption.

"Je suis certain que la Cour me lavera de tout soupçon", a assuré Ehud Olmert. La justice israélienne le soupçonne de son côté d’avoir touché des centaines de milliers de dollars en liquide d'un homme d'affaires juif américain, d'avoir usé de ses pouvoirs pour favoriser les clients d'un avocat dont il avait été l'associé et de s'être fait rembourser plusieurs fois les mêmes voyages à l'étranger.

C’est la première fois, dans l'histoire de l'Etat d'Israël, qu’un ancien premier ministre comparaît ainsi devant la justice. Au moment des faits, entre 1993 et 2006, il était maire de Jérusalem puis ministre de l’Industrie. En raison de cette affaire, Ehud Olmert avait dû démissionner de la tête du gouvernement, il y a un an, en raison de ces accusations. Mais il est resté au pouvoir jusqu’en mars 2009 pour expédier les affaires courantes dans l’attente des résultats des élections législatives.

Ehud Olmert risque cinq ans de prison pour chacun des chefs d’accusation qui serait retenu. Il reviendra devant la cour le 21 décembre pour faire savoir s'il plaide ou non coupable. Les auditions des témoins sont censées commencer en février 2010.