Israël : 1 Américain tué et 12 personnes blessées dans de nouvelles attaques au couteau

  • A
  • A
Israël : 1 Américain tué et 12 personnes blessées dans de nouvelles attaques au couteau
Un bouquet de fleur a été déposé sur un lieu de l'attaque. @ THOMAS COEX / AFP
Partagez sur :

L'agresseur a agi à plusieurs reprises, non loin de l'endroit où le vice-président américain était reçu par l'ancien président Shimon Peres.

Les attaques au couteau perdurent en Israël. Un touriste américain a été tué et douze personnes ont été blessées mardi dans des attaques au couteau à Tel-Aviv à une quinzaine de minutes à pied de l'endroit où le vice-président américain Joe Biden était reçu par l'ancien président israélien Shimon Peres, ont indiqué la police et les secours israéliens. Plusieurs des personnes poignardées sont gravement atteintes, ont dit les secours.

Plusieurs attaques simultanées. Les trois auteurs palestiniens des attaques anti-israéliennes ont été abattus par des policiers. La police enquêtait sur une quatrième agression, dont l'auteur a également été tué, penchant fortement pour un acte de même nature. Un Palestinien d'une vingtaine d'années, originaire de Qalqiliya, dans le nord de la Cisjordanie occupée, a semé l'effroi sur le front de mer en poignardant plusieurs passants à Jaffa, quartier historique et l'un des sites touristiques les plus fréquentés. Une Palestinienne d'une cinquantaine d'années a tenté de poignarder des garde-frontières avant d'être abattue, a dit la police israélienne. Plus tard, un Palestinien a ouvert le feu sur des policiers israéliens et gravement blessé deux d'entre eux avant d'être abattu, selon la police.

183 Palestiniens tués. D'importantes traces de sang maculaient les lieux et un anonyme avait déjà déposé un bouquet de fleurs après les faits. Ces agressions s'inscrivent dans un contexte d'attaques anti-israéliennes constantes depuis cinq mois dans les Territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël. Ces violences ont coûté la vie à 184 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, sans compter l'auteur des faits de Tel-Aviv. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques.