Isaac a atteint les côtes de la Louisiane

  • A
  • A
Isaac a atteint les côtes de la Louisiane
Les vents d'Isaac pourraient atteindre les 160 km/h.@ REUTERS
Partagez sur :

L'état d'urgence a été décrété en Louisiane, Etat déjà ravagé par l'ouragan Katrina.

Plus qu'aucun autre Etat de la région, la Louisiane est en alerte. Isaac, cette tempête tropicale qui s'est transformée mardi après-midi en ouragan de catégorie 1,a touché les côtes américaines à l'extrême sud-est de l'Etat en début de soirée et se dirige droit vers la Nouvelle-Orléans, traumatisée par le passage de l'ouragan Katrina il y a sept ans. L'état d'urgence avait été décrété dès lundi par Barack Obama, et le gouverneur Bobby Jindal a recommandé à la population de se préparer au pire.

Les vents d'Isaac atteignent 130 km/h et l'ouragan se déplace lentement, à la vitesse de 13 km/h. Katrina, avec ses vents poussant jusqu'à 178 km/h, avait été classé en catégorie 3. Les météorologues américains ont d'ores et déjà repéré une "montée importante du niveau de la mer" et mettent en garde contre des "menaces d'inondations sur la côte nord du golfe du Mexique".

Pas d'obligation d'évacuer

la nouvelle orléans se prépare au passage d'Isaac

© REUTERS

Les entreprises et les écoles ont été fermées et le gouverneur a incité les habitants à quitter la zone menacée. "Si vous vous trouvez dans une zone de terre basse, pensez à évacuer : aujourd'hui est le bon jour pour le faire", a recommandé Bobby Jindal lundi. Chaque famille est aussi invitée à faire des réserves d'eau, de nourriture, de produits d'hygiène, de vêtements et de médicaments.

Aucune évacuation obligatoire n'a toutefois été décrétée. Seul un ouragan de catégorie 3, comme Katrina, peut conduire à une évacuation forcée de la Nouvelle-Orléans, et Isaac a peu de chance d'atteindre ce niveau, note le New York Times.

Il pourrait toutefois toucher directement la Nouvelle-Orléans, contrairement à Katrina, qui, en s'abattant sur l'Etat voisin du Mississippi, avait provoqué une montée des eaux dévastatrice dans la capitale du jazz.

"Tout va bien se passer"

Près de 1.800 personnes avaient perdu la vie quand les digues protégeant la ville avaient cédé. Mais cette fois, la région est mieux préparée, assurent les autorités. De nouvelles infrastructures ont été mises en place après 2005. "Nous avons retenu les douloureuses leçons de l'ouragan Katrina", affirme Garret Graves, responsable de la protection du littoral de Louisiane, dans le journal local Times-Picayune. Le maire de la Nouvelle Orléans, Mitch Landrieu, se dit confiant et assure que "tout va bien se passer". 

Barack Obama

© REUTERS

Sans doute soucieux de ne pas répéter les erreurs de son prédécesseur, George W. Bush, fustigé pour sa gestion calamiteuse de la catastrophe de 2005, Barack Obama a de son côté décrété l'état d'urgence. Cela signifie que les ressources de l'Etat fédéral peuvent être mobilisées pour aider les autorités locales.

Alerte sur le golfe du Mexique

A l'est de la Louisiane, l'Alabama et le Mississippi sont également en alerte. Dans l'Alabama, des évacuations obligatoires ont même été ordonnées dans les comtés de Mobile et Baldwin, sur le littoral. 

Mardi soir, les cours du pétrole ont terminé en hausse à New York trahissant les inquiétudes du monde entier sur l'impact d'Isaac sur la production et le raffinage de l'or noir dans le golfe du Mexique.