Irlande du Nord : un cadre d'un groupe paramilitaire loyaliste tué à Belfast

  • A
  • A
Irlande du Nord : un cadre d'un groupe paramilitaire loyaliste tué à Belfast
@ PAUL FAITH / AFP
Partagez sur :

Un cadre du principal groupe paramilitaire loyaliste protestant d'Irlande du Nord a été tué dimanche à Belfast.

Un des membres dirigeants d'un groupe paramilitaire loyaliste a été abattu dimanche à Belfast, a annoncé la police lundi, faisant redouter la résurgence d'une guerre fratricide entre groupes loyalistes en Irlande du Nord.

Connu de la justice. John Borland, 47 ans, a été tué dimanche soir à proximité de son domicile, a indiqué la police nord-irlandaise. Incarcéré par le passé pour extorsion, intimidation et possession d'armes à feu, ce cadre de l'Ulster Defence Association (UDA), le principal groupe paramilitaire loyaliste protestant, avait été blessé à une cuisse il y a deux ans, dans un contexte de conflit pour la direction de la branche locale de l'organisation.

Des guerres de territoire. Implantés au sein des classes ouvrières protestantes, l'UDA et d'autres groupes loyalistes (favorables au maintien de l'Irlande du Nord dans le Royaume-Uni, ndlr) ont combattu des groupes paramilitaires républicains comme l'Armée républicaine irlandaise (IRA) lors de la période des "Troubles", qui ont fait 3.500 morts entre 1969 et 1998. L'UDA a renoncé à la lutte armée en 2007, tout comme l'IRA l'avait fait en 2005, dans le cadre des accords de paix qui ont mis fin aux "Troubles" en 1998, mais le groupe continue d'être actif dans le trafic de drogues et l'extorsion notamment. Des guerres de territoire opposant les membres de mêmes groupes paramilitaires éclatent régulièrement.