Iran : deux personnes tuées par balles dans les protestations

  • A
  • A
Iran : deux personnes tuées par balles dans les protestations
Ces morts, dont la nouvelle avait été rapportée samedi sur les réseaux sociaux, ont été confirmés dimanche par les autorités. @ STR / AFP
Partagez sur :

Depuis jeudi, l'Iran vit une vague de protestations contre les maux économiques du pays, inédite depuis huit ans. 

Deux personnes ont été tuées lors d'affrontements dans la ville de Doroud  dans l'ouest de l'Iran samedi soir, a déclaré le vice-gouverneur de la province de Lorestan à la télévision d'Etat. Depuis jeudi, des Iraniens manifestent en nombre dans plusieurs villes du pays, y compris à Téhéran, contre la vie chère et le président Rohani.

Pendant une manifestation. "Il y a eu une manifestation  illégale samedi soir et un certain nombre de personnes sont descendues dans la rue et (...) malheureusement, deux personnes ont été tuées dans les affrontements", a déclaré Habibollah Khojastehpour. Il a accusé les "groupes hostiles et les services de renseignements étrangers d'être derrière les troubles".

Des manifestants armés ? Selon un canal Telegram des Gardiens de la révolution, "des gens ayant des armes de chasse et de guerre sont venus parmi les protestataires et ont tiré à l'aveuglette sur les gens et contre la préfecture". "Notre objectif était de mettre fin pacifiquement aux protestations mais en raison de la présence de certains individus et groupes, cet incident s'est produit et deux personnes ont été tuées", a encore déclaré Habibollah Khojastehpour. De nombreux habitants de la province de Lorestan possèdent traditionnellement des armes, y compris de guerre.

Vague de protestations. L’Iran n’avait pas été confronté à une telle vague de protestations depuis huit ans. Des milliers d’Iraniens manifestent depuis trois jours contre la vie chère mais aussi contre le pouvoir dirigeant, jugé incapable de répondre aux maux économiques. Les manifestations ont débuté jeudi dans une dizaine de villes de province, dont la 2e ville du pays, et se sont poursuivies vendredi et samedi.