Iran : deux nouveaux réacteurs nucléaires en construction

  • A
  • A
Iran : deux nouveaux réacteurs nucléaires en construction
@ JIJI PRESS / AFP
Partagez sur :

Le projet est mené en coopération par l'Iran et la Russie sur les dix prochaines années. 

L'Iran et la Russie ont entamé samedi la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires sur le site de la centrale de Bouchehr, sur la côte iranienne du Golfe, a-t-on appris de source officielle. 

Dix ans et dix milliards de dollars. Mahmoud Jafari, responsable du projet à la centrale nucléaire de Bouchehr, a précisé que les travaux de construction de ces deux réacteurs d'une capacité de 1.000 megawatts chacun, dureraient dix ans et coûteront 10 milliards de dollars. Quand les réacteurs "seront opérationnels, nous économiserons 11 millions de barils de pétrole par an et nous empêcherons l'émission de 7 millions de tonnes de gaz à effet de serre", a-t-il affirmé. Quelque 8.000 travailleurs participent aux travaux menés par l'agence fédérale de l'énergie atomique russe Rosatom avec l'entreprise iranienne de développement et de production nucléaire NPPD.
Vingt réacteurs à l'avenir. La République islamique d'Iran cherche à réduire sa dépendance au pétrole et au gaz dont elle est l'un des principaux producteurs mondiaux, en prévoyant de construire dans l'avenir une vingtaine de réacteurs, dont neuf en collaboration de la Russie. L'Iran ne possède pour l'instant qu'un seul réacteur nucléaire de 1.000 megawatts sur le site de la centrale de Bouchehr, en service depuis 2011 et construit par la Russie.
Présent à la cérémonie de lancement des travaux, le directeur de Rosatom, Sergei Kirienko, a affirmé que la construction de ces nouveaux réacteurs était "la contribution pratique de Rosatom à l'expansion de la coopération russo-iranienne".

L'Iran a conclu le 14 juillet 2015 à Vienne avec les grandes puissances un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique de ses activités nucléaires contre une levée des sanctions internationales.