Iran : deux manifestants meurent en prison

  • A
  • A
Iran : deux manifestants meurent en prison
Partagez sur :

Ces deux jeunes étudiants avaient été arrêtés le 9 juillet lors d’un rassemblement de l'opposition.

Amir Javadifar, "un étudiant en gestion industrielle (dans la ville de) Qazvin est mort en prison", a annoncé dimanche le journal réformateur Etemada. Cet étudiant avait été arrêté lors d'une manifestation le 9 juillet et avait été blessé au bras et au nez. Son corps a été remis à sa famille dimanche à 9 heures.

Samedi, un journal avait déjà fait état de la mort en détention d'un autre manifestant, Mohsen Ruholamini, 25 ans, arrêté lors du même rassemblement. "Son corps, portant des traces de coups et blessures, avait été remis après plusieurs jours à sa famille", a rapporté l'agence Ilna. Selon la presse, le jeune homme était le fils d'Abdolhossein Ruholamini, un conseiller du quatrième candidat à la présidence, Mohsen Rezai.

Ces deux cas ne semblent pas être isolés."Nous sommes inquiets pour les personnes qui se trouvent dans la même situation", a indiqué un député conservateur."Les gens nous contactent pour protester et demandent pourquoi il n'y a pas d'action rapide concernant la mort de certains jeunes et protestataires lors des récents troubles", a-t-il déclaré.

D'après Afchine Alavi, l'un des porte-parole de l'opposition iranienne en exil, les prisons regorgent d'étudiants protestataires :



Plusieurs centaines de milliers d'Iraniens avaient manifesté dans les rues de Téhéran notamment contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad lors de la présidentielle du 12 juin, contestant la validité du scrutin. Au moins 20 manifestants seraient morts lors de ces rassemblements.

L'opposition pourrait redescendre dans les rues de Téhéran jeudi pour demander une cérémonie en hommage aux victimes tuées lors de ces rassemblements.