Irak : une réunion Etats-Unis-Iran

  • A
  • A
Irak : une réunion Etats-Unis-Iran
@ REUTERS
Partagez sur :

DEGEL - Washington et Téhéran ont parlé de la crise en Iran, en marge des négociations sur le nucléaire iranien à Vienne.

Depuis 34 ans, les Etats-Unis et l'Iran n'ont plus de relations diplomatiques. Mais les deux pays ont tout de même discuté lundi de la crise en Irak, en marge de leurs négociations sur le programme nucléaire iranien, à Vienne. Marie Harf, porte-parole de la diplomatie américaine, a évoqué de "très brèves conversations", rappelant que les Etats-Unis et l'Iran avaient un "intérêt partagé" contre l'Etat islamique en Irak et au Levant(EIIL), dont les combattants ultra-radicaux sunnites menacent le régime chiite à Bagdad.

Pas d'autres échanges prévus. "L'avenir dira si nous voulons continuer à parler avec l'Iran de l'Irak", a ajouté Marie Harf. Mais un autre diplomate américain a expliqué qu'il n'y aurait a priori pas d'autres échanges entre Téhéran et Washington à Vienne, à propos de la crise en Irak.

Le dossier "abordé brièvement". Auparavant, un responsable américain avait rappelé dans un courrier électronique que son gouvernement était "ouvert à un engagement avec les Iraniens (...) à propos de la menace que représente l'EIIL pour l'Irak". Et "le dossier a été abordé brièvement avec l'Iran en marge du P5+1 aujourd'hui à Vienne", où se tient depuis lundi un nouveau cycle de tractations entre les grandes puissances (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l'Iran sur son programme nucléaire controversé.

Pas question de coopération militaire. John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, avait prévenu avant les discussions qu'il n'excluait "rien qui puisse être constructif". Pas question toutefois d'aller trop loin : le Pentagone a souligné qu'il n'était pas question d'une coopération militaire avec l'Iran.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DANS LA PRESSE - L'Irak, les Etats-Unis et la "boîte de Pandore"

CONTRE-ATTAQUE - Face aux djihadistes, la riposte s'organise

INTERVIEW E1 - Irak : "nous payons le prix" de l'intervention américaine

LES IMAGES - Des soldats massacrés et photographiés par les djihadistes

COMBATS - L'EIIL prend la ville de Tal Afar