Irak : un journaliste du "Parisien" dans le coma après un accident de voiture

  • A
  • A
Irak : un journaliste du "Parisien" dans le coma après un accident de voiture
Les deux journalistes du quotidien étaient en Irak pour couvrir la bataille de Mossoul.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Deux journalistes, envoyés spéciaux en Irak pour couvrir la bataille de Mossoul, ont été blessés dans un accident de la route. Un d'eux se trouve dans le coma.

Un journaliste du Parisien, envoyé spécial en Irak, est dans le coma après avoir été blessé dimanche dans un accident de voiture survenu "très loin de la ligne de front", a indiqué lundi la direction de la rédaction du quotidien. Souffrant d'un traumatisme crânien et d'un enfoncement de la cage thoracique, Frédéric Gerschel est hospitalisé à Dohuk, à l'ouest d'Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan irakien. Sa situation est "assez délicate", a confié la direction du quotidien qui ignore encore si le journaliste est transportable avec un œdème qui lui comprime le cerveau. 

Un accident sans lien avec la bataille de Mossoul. Son confrère, Philippe de Poulpiquet, photographe au Parisien, souffre lui d'une fracture de la clavicule. En Irak depuis une semaine pour couvrir la bataille de Mossoul, les deux hommes roulaient dimanche dans un 4x4 avec leur chauffeur qui a fait une sortie de route. L'accident n'est aucunement lié à des tirs ou à la présence de mines, a souligné la direction de la rédaction. "Le journal est évidemment sous le choc", a-t-elle ajouté.