Irak : Tony Blair exprime sa "peine", ses "regrets" et ses "excuses"

  • A
  • A
Irak : Tony Blair exprime sa "peine", ses "regrets" et ses "excuses"
@ AFP
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre britannique réagissait à la publication d'un rapport sur sa décision d'engager militairement le Royaume-Uni en Irak en 2003. 

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair a exprimé mercredi sa "peine", ses "regrets" et ses "excuses" après la publication d'un rapport accablant sur sa décision d'engager militairement le Royaume-Uni en Irak en 2003.

"Entière responsabilité". "C'était la décision la plus difficile que j'ai jamais prise (...) je l'ai prise de bonne foi. J'en endosse l'entière responsabilité. J'exprime ma peine, mes regrets et mes excuses", a déclaré l'ex-chef du gouvernement, visiblement ému, lors d'une conférence de presse à Londres.

Une action "pas inévitable". Mercredi matin, John Chilcot, président de la commission mise en place il y a sept ans pour enquêter sur cette guerre, a déclaré que le Royaume-Uni avait envahi l'Irak de manière prématurée en 2003, sans chercher à trouver "de solution de dernier recours". "Nous avons conclu que le Royaume-Uni avait décidé de se joindre àl'invasion de l'Irak avant que toutes les alternatives pacifiques pour obtenir le désarmement (du pays) ne soient épuisées. L'action militaire n'était pas inévitable à l'époque", a ajouté John Chilcot.