Irak : les forces irakiennes ont repris le siège du gouvernement provincial à Mossoul

  • A
  • A
Irak : les forces irakiennes ont repris le siège du gouvernement provincial à Mossoul
Les forces irakiennes ont repris des lieux symboliques au groupe État islamique@ ARIS MESSINIS / AFP
Partagez sur :

Le siège du gouvernorat de Ninive, le musée de Mossoul ou encore le palais de justice ont été repris au groupe État islamique par les forces irakiennes dans la nuit de lundi à mardi.

Les forces de sécurité irakiennes ont repris mardi au groupe État islamique (EI) les principaux bâtiments administratifs de Mossoul-Ouest, dont les sièges du gouvernorat et de la banque centrale.

Une opération nocturne réussie. Le lieutenant-colonel Abdel Amir al Mohamedaoui, porte-parole de la force de Réponse rapide du ministère irakien de l'Intérieur, a précisé que ses hommes s'étaient emparés du siège du gouvernorat de Ninive et du complexe attenant à la faveur d'une opération nocturne. "Ils ont tué des dizaines de (combattants de) Daech", a-t-il affirmé.

Une reconquête symbolique. Le musée de Mossoul, en grande partie détruit et dévalisé par les djihadistes, a également été repris, a-t-il ajouté. De même que le siège local de la banque centrale, que les hommes de Daech avaient pillé lors de leur prise de la ville en juin 2014. Le palais de justice a lui aussi été repris.

La reconquête de ces bâtiments est plus symbolique que stratégique car ils n'étaient plus utilisés par l'EI. Elle permet toutefois aux forces irakiennes de resserrer l'étau autour de la Vieille ville de Mossoul, où elles s'attendent à devoir livrer les combats les plus durs. C'est là que se trouve la grande mosquée Al Nouri où Abou Bakr al Baghdadi, le chef de l'EI, a proclamé le "califat" en 2014.

Une progression vers la vieille ville. Après avoir reconquis en 100 jours la partie orientale de Mossoul, sur la rive gauche du Tigre, dans le cadre de l'offensive lancée à la mi-octobre, les forces gouvernementales irakiennes, appuyées par les moyens de la coalition internationale sous commandement américain, ont lancé le 19 février l'assaut contre la partie occidentale de la ville. Elles progressent vers la vieille ville en provenance du Sud, via l'aéroport repris en quatre jours, et du Sud-Ouest.